A l’occasion du cinquantième anniversaire des événements de Mai 68, l’Hôtel de Ville présente à Paris, pour la première fois, une exposition majeure consacrée à l’œuvre de Gilles Caron jusqu'au 28 juillet 2018.

Gilles Caron
Gilles Caron © Fondation Gilles Caron Courtesy School Gallery /Olivier Castaing

L’exposition propose ainsi de découvrir ce Paris 68, devenu la capitale d’une révolte que Gilles Caron met en résonance avec le monde. Le photojournaliste mythique des années 1960 a fabriqué certaines icônes de mai 1968 comme par exemple Daniel Cohn-Bendit jusqu'aux anonymes de la foule. Il capture la révolte sociale sur tous les fronts, des combats étudiants à la lutte féministe en passant par le cinéma de la Nouvelle Vague et les débuts de Médecin Sans Frontières.

Le lanceur de pavé
Le lanceur de pavé / Fondation Gilles Caron Courtesy School Gallery /Olivier Castaing

Dans "Gilles Caron - Paris 1968", trois cents photographies sont présentées : des clichés d’époque ainsi que des épreuves modernes d’après les négatifs originaux conservés dans les archives de la fondation Gilles Caron. Divisées en sept sections, elles retracent les étapes d’une année décisive dans l’histoire du pays et dans l’oeuvre du photographe. 

Pour aller plus loin |

►►►Le catalogue "Gilles Caron - Paris 1968" édité par Flammarion. Textes de Michel Poivert commissaire de l'exposition. 

►►►"Mai 68 : état des lieux" de Claude Dityvon, avec des textes de Christian Caujolle et de François Cheval par André Frère Editions. avec à noter l'exposition (organisée par Festival Manifesto à Toulouse) jusqu’au 26 mai 2018, Quai des arts, Place Léo Lagrange à Cugnaux.

►►►Le magazine de l'air est né du désir d’une équipe de journalistes, convaincus que l’information ne se réduit pas à l’actualité. De l’air vous emmène voir tout simplement ailleurs avec 1968 dans son prochain numéro. Cliquez ici pour en savoir plus.

L'émission est en partenariat avec Le magazine Fisheye

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.