Découverte de la 14ème biennale de photographie à Clermont-Ferrand "Nicéphore +". Du 6 au 27 octobre 2018, l'association Sténopé propose 13 expositions autour du thème des "Migrations" dans différents lieux clermontois. Depuis cette ville du Puy de Dôme, je reçois Bruno Boudjelal, photographe de l'agence Vu.

Paysages du départ
Paysages du départ © Bruno Boudgelal / Agence Vu

Bruno Boudjelal est l'un des photographes exposés dans ce festival, avec Stéphane Duroy, Alejandro Cartagena, Wasif Munem, Carlos Spottorno, Patrick Willocq, Eric Forcada, Aglae Bory, Hervé Struck, Philippe Domergue, Robert Doisneau et des photographies de l'agence Roger-Viollet et de l'AFP. 

Chaque regard d'artiste contemporain sur la crise migratoire d'aujourd'hui nous donne à réfléchir. Pour plus de légèreté, "Les Grandes vacances" de Robert Doisneau évoque les migrations saisonnières. Et, s'il faut encore le rappeler, de très nombreux artistes sont issus de l'immigration, l'agence Roger-Viollet donne un visage à toutes ces identités prestigieuses "Ils ont fait la France"

"Paysages du départ" et projection du récit "Les Harragas" sont les deux propositions de Bruno Boudjelal dans la biennale Nicéphore +.  Bruno Boudjelal est un photographe français d'origine algérienne, son œuvre est sur le fil qui relie deux continents, deux cultures.  

Paysage du départ
Paysage du départ / Bruno Boudgelal / Agence Vu

"Paysages du Départ" répond à la question : que voyons nous quand nous quittons notre terre, notre pays pour une traversée périlleuse ?

"Les Harragas" est un montage vidéo de 5 minutes composé de petites séquences réalisées par les migrants lors de leur traversée, images destinées à leurs proches restés au pays.

Les harragas
Les harragas / Bruno Boudgelal
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.