Regardez voir part à la découverte du travail d’Alexis Cordesse qui va être exposé en France et en Belgique à partir du 13 mars 2014. Rwanda, "Wounded Vision" pour regarder ces photographies alors qu’il y a 20 ans, à partir du 7 avril 1994, 800 000 tutsis furent massacrés au Rwanda. "Blessures d'images" pour entendre ces témoignages au moment où le premier procès se déroule sur le génocide à la Cour d’Assises de Paris. Alexis Cordesse se rend pour la première fois au Rwanda en 1996, il y retournera plusieurs fois jusqu'en 2013. Comment ce photographe s’empare-t-il de ce génocide ancré dans le XX ème siècle et à quelle fin ? Itsembatsemba, l'Aveu, Absences... 3 ensembles de photographies pour penser le crime. Et dans l'agenda, je vous emmène au Bal à Paris pour découvrir l’exposition Ponte City, installation de 2 photographes sud- africains : Mikael Subotzki et Patrick Waterhouse qui pendant 5 ans ont eux aussi vécu le temps présent de cette tour de 54 étages marqués par l'apartheid et sa chute de ce régime.

Commémorations du 2éme anniversaire du génocide rwandais, mémorial de Murambi, 7/04/1996, série “Itsembatsemba”, Rwanda, 1996
Commémorations du 2éme anniversaire du génocide rwandais, mémorial de Murambi, 7/04/1996, série “Itsembatsemba”, Rwanda, 1996 © Alexis Cordesse

Ndangamira François, maçon, arrêté le 10/02/1996 pour crime de génocide, en liberté provisoire depuis le 5/05/2003, série L'Aveu
Ndangamira François, maçon, arrêté le 10/02/1996 pour crime de génocide, en liberté provisoire depuis le 5/05/2003, série L'Aveu © Alexis Cordesse
Forêt primaire de Nyungwe, de la série “Absences”, Rwanda, mai 2014
Forêt primaire de Nyungwe, de la série “Absences”, Rwanda, mai 2014 © Alexis Cordesse

Exposition L'Aveu /Absences, à la Glerie Ikono Bruxelles , du 13 mars au 20 avril 2014

Exposition Rwanda, blessures d'images , au Centre du Patrimoine Arménien de Valence du 21 mars au25 mai 2014

Exposition Alexis Cordesse,Rwanda ,à la Galerie Les douches à Paris du 27 mars au17 mai 2014

Agenda

Exposition PONTE CITY au BAL à Paris, jusqu'au 20 avril 2014

Michael Subotzky & Patrick Waterhouse, Ponte City, 2008-2013
Michael Subotzky & Patrick Waterhouse, Ponte City, 2008-2013 © Magnum

Symbole de la prospérité de Johannesburg au temps de l’apartheid et de la domination blanche, puis de l’effondrement du centre-ville dans les années quatre-vingt-dix et enfin du renouveau multi-ethnique en ce début de XXIe siècle, Ponte City incarne depuis 1975 les aspirations et les failles de la société sud-africaine.

Pendant cinq ans, Mikhael Subotzky et Patrick Waterhouse ont mené une enquête sur les visages multiples et parfois contradictoires de la tour. Par l'accumulation de signes, leur travail s'est ainsi constitué par touches, par strates pour s'inscrire dans le tout d'un long processus. Point d'aboutissement de cette immersion, l'exposition confronte plusieurs récits : données historiques (plans, brochures, coupures de presse...), typologies d’éléments architecturaux sur les 54 étages, images abandonnées dans les appartements par des migrants de passage, personnages qui donnent une voix au bâtiment, scènes poétiques de la vie quotidienne.

__

Les liens

Site d'Alexis Cordesse

Regardez Voir sur Facebook

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.