Festival de photo de Lianzhou, édition 2014

Regardez voir vous emmène en Chine à Lianzhou. Lianzhou ?, c’est une immense ville à la vie villageoise, un village de 500 000 habitants à 4 heures de route au Nord de Canton.

Ce festival fête ses 10 ans. Magali Jauffret, journaliste à l’Humanité qui était présente pour la première Edition du festival en 2005, écrivait « la ville la plus pauvre de la province chinoise la plus riche se paie un festival photo pour acquérir une renommée internationale ». En 2014, le festival de Lianzhou a acquis ses lettres de noblesse par la qualité et la richesse de ses expositions, (en majorité des artistes chinois) . Pour célébrer cet anniversaire, une rétrospective montre 10 ans de photographie contemporaine chinoise regroupée en huit thématiques : Le paysage modernisé, Quelque part dans l’histoire, La photographie mise en scène, Tracing tradition, Regard privé, Exploration du corps et de l’identité, Exploration du langage photographique et enfin, La photographie dans l’ère post-média . Dans chaque section, des surprises, des découvertes que vous vivrez au rythme de l’émission.

Brigitte Patient

Wang Quinsong

Né en 1966 et diplomé des Beaux Arts ( Sichuan Academy of Fine Arts) en 1993, il est l’un des grands photographes chinois présents au festival. Sa photographie scénographiée vise à dénoncer les abus de la mondialisation et le consumérisme débridé de nos sociétés modernes. D'abord peintre avant d'être photographe Wang Quinsong a le goût des grands formats. Il s'inspire des photos de genre liées à la propagande qu'il revisite ironiquement à travers ces mises en scènes monumentales. Il dit avoir été inspiré par Pierre et Gilles, et s'être reconnu dans leur forme de sarcasme...

Sur la photo A «Un monde » les sujets nous tournent le dos, et avec nous, tournent le dos au monde, ils inscrivent sur un tableau noir les logos de grandes marques commerciales.

Sur la photo B « Un rêve », les jeunes gens sont en position d’étudiants, face à nous, ouverts au monde et le tableau noir porte les noms des plus grandes universités. Au centre de chacune des deux images, figure le photographe lui même.

  • UN monde, Wang Quinsong 2104
Wang Quinsong Un monde
Wang Quinsong Un monde © wang Quinsong Lianzhou

.

  • Un rêve, Wang Quinsong, 2014
 wang Quinsong Un rêve
wang Quinsong Un rêve © wang Quinsong Lianzhou / wang Quinsong

Wang Quinsong est représenté en France par la GALERIE PARIS-BEIJING

Jiang Jian

Le travail de ce photographe porte le titre « Archive of Orpheans ». L’artiste a rencontré et suivi la trajectoire d’orphelins chinois entre 2004 et 2014. Il présente quatre images pour chaque enfant, la première est une photo des documents d’archives officiels des enfants, puis il expose 3 images, prises à des dates différentes de ses enfants et de leur famille d’adoption.

Jiang Jian Archive of orpheans 1
Jiang Jian Archive of orpheans 1 © / B. Patient

.

Jiang Jian Archive of orpheans 2
Jiang Jian Archive of orpheans 2 © Jiang Jian

.

Jiang Jian Archive of orpheans 3
Jiang Jian Archive of orpheans 3 © jiang jian / Jiang Jian

.

Li Yuning

L’une de ses photos, probablement jugée compromettante pour l’image officielle de l’armée a été décroché peu avant l’ouverture du festival. Le photographe a également décliné la proposition d’interview que lui avait faite Brigitte Patient…

Li Yuning
Li Yuning © li Yuning Lianzhou / Li Yuning

.

Li Yuning
Li Yuning © li Yuning Lianzhou / Li Yuning

.

Wuang Jiuliang

Ce photographe incarne les préoccupations environnementales au cœur de nombreux travaux photographiques présentés lors du festival. Ici des vaches broutent les détritus d'une décharge à ciel ouvert... La série qu'il présente lors du festival a pour titre "Beijing besieged by waste"

"Perhaps we need to ask a simple question: Where has all the waste generated every day by the population of over 20,000,000 gone? " WJ.

.

 Wuang Jiuliang
Wuang Jiuliang © Wuang Jiuliang

.

Thomas Sauvin

T. Sauvin est un photographe français installé à Pékin qui présentait à Lianzhou un projet intitulé "Bejing silvermine". Réalisé entre 1985 et 2005 Bejing silvermine est un travail sur le recyclage de photos anonymes, prélevées dans les poubelles. Le résultat est une somme de 230 000 photos projetées à raison de 10 photos par seconde qui compose un condensé de vie chinoise. Lors de l'exposition le spectateur pouvait interrompre ce flux en tapant dans ses mains pour prendre le temps de scruter plus longuement une image... c'est en compagnie d'Alain Julien (ex programmateur du festival), que Brigitte parcourt l'exposition.

Thomas Sauvin
Thomas Sauvin © T Sauvin

.

Thomas Sauvin
Thomas Sauvin © T Sauvin

.

Dai Xiang

L'artiste chinois Dai Xiang s'est vu attribué le prix de la nouvelle photographie de l’année. Partant d'une célèbre peinture de la dynastie des Song "Le Jour de Qingming au bord de la rivière " (清明上河图) il a crée des scènes modernes sur une fresque de 60 mètres illustrant de nombreux évènements de ces dernières années en Chine. Il offre une photographie de la société chinoise moderne qui parle aux visiteurs chinois, qui les pointaient du doigt en discutant beaucoup. Une photographie qui lui a demandé deux années de travail en utilisant plus de 1000 photos.

  • Vue d'ensemble de la fresque
Lianzhou fresque Dai Xiang
Lianzhou fresque Dai Xiang © B. Patient
  • Détail de la fresque
Dai xiang détail fresque
Dai xiang détail fresque © dai Xiang

.

Pieter Hugo

Pieter Hugo est un photographe sud-africain né en 1976 à Johannesburg qui vit aujourd’hui dans la ville du Cap. Sa photographie propose une réflexion sur la complexité de l’identité sud-africaine post apartheid.

A Lianzhou il présente une série de portrait d’hommes et de hyènes. C’est dans un bidonville à Abuja (Nigéria) que le photographe rencontre ces “hommes-hyènes” pour la première fois. Ménestrels ambulants, ces hommes utilisaient les animaux comme gagne-pain, pour attirer les foules et leur vendre des médicaments artisanaux. C’est la relation paradoxale de ces hommes à leurs animaux _parfois aimante et affectueuse, mais également violente, à coup de bâton.— qu’il voulait retranscrire.

Brigitte Patient commente ses images avec le maire de Chalon sur Saône, Gilles Platret.

.

Pieter Hugo
Pieter Hugo © Pieter Hugo

.

Pieter Hugo sera l'invité de Regardez Voir , à l'occasion de sa prochaine exposition à la Fondation Henri Cartier Bresson (14 janvier-26 avril 2015)

Les liens

Galerie Paris-Beijing D'abord peintre avant d'être photographe Wang Quinsong a le goût des grands formats. Il s'inspire des  photos de genre liées à la propagande qu'il revisiste  ironiquement à travers ces mises en scènes monumentales. Il dit avoir été inspiré par Pierre et Gilles, et s'être reconnu dans leur forme de sarcasme...

23h33
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.