Jean-Christophe Béchet, expose "European puzzle" à Gentilly. François Hébel et Eric Karsenty évoquent le Mois de la photo du Grand Paris, élargie à 32 villes.

Affiche du Mois de la photo du Grand Paris
Affiche du Mois de la photo du Grand Paris © Mois de la photo du Grand Paris

Jean-Christophe Béchet

Jean-Christophe Béchet
Jean-Christophe Béchet © JCB-Eglantine Aubry

Tenir la chronique de l'Europe sur 25 ans a été un sujet passionnant. Je n’avais pas imaginé la crise actuelle, avec le Brexit. Mon livre "European puzzle" témoigne de l’échec d’un rêve.

Éléments de parcours

Né en 1964 à Marseille, Jean-Christophe Béchet vit et travaille depuis 1990 à Paris. Il a auparavant suivi des études d’économie (Aix-en-Provence, 1982-1985), puis de photographie (Arles, 1985-1988) avant de séjourner et de voyager deux ans en Afrique de l’Ouest (1988-1990). Mélant noir et blanc et couleur, argentique et numérique, 24×36 et moyen format, polaroids et « accidents » photographiques, Jean-Christophe Béchet cherche pour chaque projet le « bon outil » , celui qui lui permettra de faire dialoguer de façon pertinente une interprétation du réel et une matière photographique. Héritier de la « photo de rue », qu’elle soit américaine, française ou japonaise, il a choisi de ne pas abandonner le terrain du « document subjectif » , associant reportage et paysage, portrait et architecture. Se méfiant des séries fermées sur elles-mêmes, il cherche dans chaque projet à révéler une spécificité photographique. Son regard sur le monde se construit livre par livre, l’espace de la page imprimée étant son terrain d’expression « naturel ». La place de l’homme dans le paysage contemporain, urbain comme naturel, est au centre de ses préoccupations. Il poursuit en ce moment un travail sur les grands villes Européennes, Asiatiques et Américaines et développe en parallèle plusieurs séries sur les territoires de Haute Montagne. Son travail a été montré dans de nombreuses expositions et dans une vingtaine de livres. Il est représenté par la galerie « Les Douches la Galerie » (Paris, 10ème)

Jean-Christophe Béchet :

Ma façon de travailler c’est de photographier des paysages habités. Mes voyages sont nourris par mes lectures ou la musique que j'écoute. Ma photo capte, je crois, ces atmosphères enrichies d’une certaine subjectivité.

Photos Choisies par Jean-Christophe Béchet

A Dublin, j’ai cherché l’ambiance mélancolique de Joyce…

Dublin, Irlande, 1999
Dublin, Irlande, 1999 © Jean- Christophe Béchet

En surprenant cette image, je me suis imaginé devant un film D'Antonioni avec Monica Vitti.

Toscane, Italie, 2000
Toscane, Italie, 2000 © Jean-Christophe Béchet

Avec les années je fais des images plus calmes. Je suis devenu moins transparent, je fais moins de photos volées, j'ose parler aux gens... J.C.B

Bucarest, Roumanie, 2015
Bucarest, Roumanie, 2015 © Jean-Christophe Béchet

Expositions

Cette exposition inédite est volontairement conçue à partir de ce livre et produite par la Maison Doisneau pour le Mois de la Photo 2017. Composée d’une centaine d’épreuves, European puzzle n’est pas un déploiement physique de l’ouvrage mais une entrée dans un sujet ambitieux et complexe où l’auteur raconte « son » Europe, une Europe qu’il a photographiée puis recomposée de toute pièce dans un seul et même opus. Le parcours en quatre parties témoigne d’une double construction où se confondent un espace et un regard. C’est une géographie et une histoire européennes traversées depuis la chute du Mur de Berlin qui sont ainsi proposées au public. Mais c’est aussi le cheminement individuel d’un auteur, avec ses affirmations, ses tentatives et ses questionnements qui peut se lire dans ce parcours développant 30 années de pratiques photographiques. On ne photographie pas pour « réussir », pour « expliquer » ou « démontrer » ; non, on le fait pour essayer de comprendre (JC Béchet).

François Hébel

Le mois de la photo du grand Paris est l'occasion de découvrir la vitalité des 32 villes qui défendent la photographie.

François Hébel
François Hébel © Claudia Huidobro

Éléments de parcours

Directeur artistique de l’édition 2017 du Mois de la Photo du Grand Paris à l’invitation de Jean-Luc Monterosso directeur de la Maison Européenne de la Photographie et commissaire général du Mois de la Photo du Grand Paris. François Hébel, producteur et auteur, d’expositions, de livres, de projets éducatifs et de spectacles avec des photographes. A l’initiative de l’élargissement du Mois de la Photo au Grand Paris, François Hébel se consacre en parallèle au festival Foto/Industria à Bologne qu’il a co-fondé pour le MAST, à la galerie du FIAF à New-York en tant que directeur artistique et est consultant pour la Fondation Henri Cartier-Bresson. Précédemment, directeur de 15 éditions des Rencontres de la photographie d’Arles et co-fondateur du festival Photo Spring à Pékin, il a été le vice-président de Corbis, après avoir été directeur de Magnum Photos Paris et International pendant 12 ans, et débuté comme responsable des galeries photos des magasins Fnac.

Le mois de la photo du Grand Paris

Pionnier lorsque Henry Chapier et Jean-Luc Monterosso l’ont créé en 1980, le « Mois de la Photo » voit sa formule et ses dates évoluer. La mission assignée à cette nouvelle édition est de faire doublement connaissance dans l’espace du Grand Paris : exploration de la photographie d’une part et d’un territoire en grande mue d’autre part. Cet espace élargi dessine de nombreux parcours. D’une exposition à l’autre, ils permettent de découvrir des richesses patrimoniales, naturelles et des curiosités urbaines, cadre de vie de 18 % des français (2 millions à Paris et 9 millions autour) dont les habitants ne connaissent souvent que les villes de proximité. 84 expositions sont réparties dans un Grand Paris sans frontières rigides : à l’Est depuis Clichy-sous-Bois, ville symbole des distances mentales qui se sont dressées au fil des décennies, s’ajoutant aux barrières physiques, jusqu’à Poissy ou Mantes-la-Jolie à l’Ouest, Châtenay-Malabry ou Clairefontaine-en-Yvelines au Sud. Ce sont en tout 27 communes, y compris Paris, qui participent à cette émulation photographique.

Pour en savoir plus, consultez le site officiel du Mois de la photo du Grand Paris

Livres

Eric Karsenty

Rédacteur en chef du magazine Fisheye, partenaire de Regardez voir, Eric Karsenty nous présente le dernier numéro, en kiosque le vendredi 10 mars.

Couverture de Fisheye mars-avril 2017
Couverture de Fisheye mars-avril 2017 © Thierry Fontaine, courtesy galerie Les Filles du Calvaire

Thierry Fontaine:

La justice est parfois fragile comme une bouée gonflée d'air.

Le magazine consacre un épais dossier au Mois de la Photo du grand Paris et propose, entre autre, une sélection d'expositions à découvrir prochainement.

Double page magazine Fisheye mars avril 2017
Double page magazine Fisheye mars avril 2017 © Thierry Fontaine -Fisheye

La Playlist de l’émission

  • Agnes OBEL : Riverside (2011)

  • Benjamin BIOLAY : Roma (amor) (2017)

  • DEPECHE MODE: Where's the revolution (2017)
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.