Stéphane Brasca, rédacteur en chef du Magazine De l'airdédié à la photographie et Brigitte Patient présentent une sélection de livres à parcourir ou à offrir...

Stéphane Brasca

Stephane Brasca
Stephane Brasca ©

Journaliste de profession, fondateur et directeur de la rédaction du magazine De l’air depuis 2000, Stéphane Brasca est commissaire d’expositions et conférencier. Depuis peu il est également éditeur, son premier livre collector est consacré à Bernard Plossu.

bandeau RV Choix de livres
bandeau RV Choix de livres ©

De l'air, consacre son dernier numéro aux beaux livres, un magazine trimestriel de qualité à découvrir ou à offrir en abonnement sur leur site...

de l'air decembre 2015
de l'air decembre 2015 © de l'air

.

Troubles de Julien Magre Ed. filigranes

troubles
troubles ©

C’est un film. On en connaît le scénario : il est tapi à l’intérieur de chacun de nous. Il ramène la route à la nuit, à des terreurs d’enfance, à des espaces qui ne montrent que la surface des choses, mais en-dessous, il sourd tout le danger du monde. Toute surface porte en elle une dangerosité. L’autoroute, elle, l’étale. A killer on the Road. Des pas dans la neige. L’absence de bruit sinon la fréquence du passage des voitures, ça, on ne s’y habitue pas. On ne sait plus. On ne sait plus très bien si l’on préférerait qu’il n’y ait personne, pas un chat, ou si l’on se surprend à craindre chaque véhicule qui vient, pour ce qu’il porte d’inconnu, de danger.

Philippe Azoury

Un road movie familial sur les routes de France, on est dans un conte avec sa part de troubles et de craintes... Un très joli livre fait par quelqu'un qui a du style et un point de vue.

Stéphane Brasca

troubles
troubles © Editions Filigranes

.

-

__

Conversations avec les morts de Danny Lyon chez Phaidon. Réédition

conversations
conversations ©

En 1967 et 1968, Danny Lyon a passé 14 mois à photographier les prisons du Texas : voici ce qu'il a trouvé…

«J'ai tenté, avec le peu de pouvoir qui est le mien, de donner une image de l'incarcération qui paraisse aussi éprouvante qu'elle l'est dans la réalité, et les quelques fois où j'ai pu douter de la justesse de mon point de vue, je n'ai eu qu'à aller voir dans sa cellule un détenu que je connaissais. […] Et les documents que j'ai rassemblés sont encore très loin du sentiment que l'on éprouve après avoir passé deux minutes dans les couloirs d'Ellis .

Ellis, évoqué dans la citation ci-dessus, était une ferme-prison accueillant des détenus considérés comme dangereux ou ingérables. Elle est l'une des six prisons du Texas où Danny Lyon a passé quatorze mois à photographier des détenus, en 1967 et 1968.

Bernard Plossu / Couleur Fresson, de l'air collector

bernard plossu
bernard plossu ©

En septembre 2015 est publié dans la série de l’air collector , un ouvrage exceptionnel consacré uniquement à Bernard Plossu. A mi chemin entre le livre et le portfolio, ce cahier au grand format, non relié ni broché, imprimé sur un papier rare, rassemble, dans une édition limitée et numérotée (170 exemplaires), une sélection de photos couleur Fresson de Bernard Plossu. Sa préface est signée Sylvie Hugues.

Légumineux de Thomas Dhellemmes, éditions atelier Mai 98

pochette légumineux
pochette légumineux ©

Après des études artistiques et de nombreux voyages, Thomas Dhellemmes décide de vivre de la photographie. Il collabore avec les grands noms de la gastronomie, de l’art de vivre et du luxe. À côté, il exerce son œil artistique, qui s’exprime en couleurs d’abord, avec “Un regard sur le Cap-Vert” (1988) et “Promenades silencieuses” (1989), puis en noir et blanc avec Marié(e)s (1999) et Bois et livre (2000). Refusant les catégories, il porte sur les objets et matériaux qu’il rencontre un regard à la fois contemporain et intemporel. Depuis les années 2000, Thomas Dhellemmes explore la diversité du monde avec son Polaroid. Sa dernière série embrasse les légumes rares et oubliés de jardins historiques, comme le Potager du Roi à Versailles. Il expose cette série de photographies à plusieurs reprises, à Paris et ailleurs. Ces Légumineux (2015) sont désormais rassemblés dans un livre d’art précieux, tiré à 500 exemplaires.

Vous pourrez trouver ce livre, en ligne et dans plusieurs librairies parisiennes _La librairie Gourmande (Paris 2), Comme un roman (Paris 3), les Arpenteurs (Paris 9) la Manœuvre (Paris 11), L'Humeur vagabonde (Paris 18), Labyrinthes (Rambouillet)et en province chez Mollat (Bordeaux), Format Livre (Libourne), Ombres Blanches (Toulouse), Librairie Actes Sud (Arles), Le Sanctuaire (San Francisco, US)

Légumineux
Légumineux ©

.

Articque de__ Vincent Munier Editions KOBALANN

Vincent Munier -
Vincent Munier - ©

Le photographe aventurier nous présente ses plus belles images de l’Arctique , réalisées au cours des six dernières années lors d’expéditions hivernales, souvent en solitaire et sans assistance. Pour nous offrir ces photographies, il a parcouru des centaines de kilomètres en tirant son traîneau dans des conditions extrêmes, sur le territoire du loup blanc : le «fantôme de la toundra » , comme le surnomment les Inuit. On croise ours et renards polaires, caribous, bœufs musqués et harfangs des neiges… Jusqu’à cette rencontre inoubliable, où une meute de neuf loups a encerclé le photographe ! Des images uniques , dont l’apparente douceur ferait presque oublier la rudesse de ce désert du bout du monde. Baignées d’un blanc envoûtant, elles nous transportent dans un long et mystérieux voyage à travers les immensités du Grand Nord. Enfin, Vincent Munier partage des extraits de ses carnets d'expéditions dans un livret à part, nous conviant ainsi dans l’aventure arctique...

Vincent munier livre Artique
Vincent munier livre Artique © Vincent Munier Kobalan

Vincent Munier était l'invité deRegardez voir en juin 2015, vous pouvez réécouter l'émission ici...

Paris correspondances __ de Dolorès Marat aux Editions La Pionnière

Dolores Marat paris correspondances
Dolores Marat paris correspondances © Dolores Marat
Tirage limité à 400 exemplaires numérotés et quelques hors-commerce : 49,00 € « **Paris, correspondances** » est un livre composé des photographies en couleur de **Dolorès Marat** et entièrement consacré au métro parisien. Il est accompagné d’un texte d’**Arlette Farge** : > _**Trois couleurs : l’une rappelle le bleu d’une aube blessée, l’autre quelque soleil d’hiver cuivré, la troisième l’amorce de nuits esseulées. (…) Il s’agit du métro parisien, celui qu’en vérité on voit rarement ainsi.**_ ### [**_« Le désert Russe_** » de Ljubisa Danilovic , Editions La main donne ](http://www.ljubisadanilovic.fr/category/desert-russe/)
le désert russe
le désert russe ©
[](http://www.ljubisadanilovic.fr/category/desert-russe/) En 2050, la Russie aura perdu le tiers de sa population actuelle. Le pays le plus vaste de la planète sera alors peuplé d’à peine cent millions d’habitants. “Le Désert russe“ est une fiction photographique, une œuvre personnelle qui a pour décor la Russie enneigée et pour prétexte un désastre démographique annoncé. > **_Ma démarche est à la fois poétique et documentaire. Je souhaite ouvrir les portes d’un monde onirique, suggéré par la solitude, le désert démographique, la rudesse du climat. Une région du bout du monde peuplée d’animaux étranges, de paysages vides où l’homme n’est souvent qu’une apparition fantomatique._** ### [_Frontières_ de Joseph Charroy, Editions La main donne ](http://www.ljubisadanilovic.fr/category/desert-russe/)
 frontières de Joseph Charroy
frontières de Joseph Charroy ©
"Été 2013. je pars en Ukraine avec Florence. Aucun but précis. On improvise. Kiev. Train de nuit vers la Crimée. On rejoint Vlad et Anna à Simferopol. Ensemble, on passe du temps près de la Mer Noire. On marche beaucoup. On dort dehors. Il fait très chaud. On bouge souvent. On continue à deux dans l’ouest du pays. Odessa, Vylkovo, les Carpates, Lviv. Quelques rencontres. Plusieurs semaines d’errance. Sans rien comprendre à la langue. Émerveillés par tout ce qu’on voit. Les images qui sont nées de ce voyage n’appartiennent à aucune actualité. Elles témoignent de l’atmosphère étrange d’un pays en attente, d’un pays de « l’entre-deux ». Étymologiquement,Ukraine (україна) désigne la frontière." ### [**_Ueda_** édité par « Chose Commune »](http://www.chosecommune.com/book/shoji-ueda/#s-6)
ueda
ueda ©
Shōji Ueda (1913-2000), l’une des figures les plus remarquables de la photographie japonaise, est resté profondément attaché à sa région natale de Tottori, au bord de la mer du Japon, qui lui a servi de toile de fond pour la majeure partie de son œuvre. Aventurier sédentaire, Ueda explore inlassablement les dunes qui dessinent le paysage au fil des saisons. Son regard curieux se pose sur tout ce qui l’entoure : une carte du monde, un champ de blé caressé par le vent, un garçon à patins, la silhouette gracile de sa femme Norie…Quand Ueda ne flâne pas, il compose des natures mortes de fruits de saison et objets incongrus, petits trésors trouvés ici et là. Première monographie trilingue à lui être consacrée, cet ouvrage rassemble pour la première fois un grand nombre de photographies inédites, en noir et blanc et en couleur. Pour cette occasion, Chose Commune a donné carte blanche à l’écrivain Toshiyuki Horie (_Le Marais des Neiges, Le pavé de l’ours_ ), qui met en partition un texte de fiction en résonance avec l’univers singulier du photographe
Shoji Ueda
Shoji Ueda © Ueda- chose commune
. ### [_Sahara Rocks!_ de Arnaud Contreras, Editions de Juillet](http://www.editionsdejuillet.com/products/sahara-rocks)
Sahara ROCKS
Sahara ROCKS © aRNAUD cONTRERAS eDITIONS DE JUILLET
_Sahara Rocks !_ nous parle de ces musiques sahariennes d’aujourd’hui, rock, blues, qui sont les bandes originales de l’errance des populations du grand désert, de leurs fêtes, de leurs combats et le meilleur visa pour que leurs cultures puissent franchir les frontières. En photos et textes, l’auteur nous emmène en voyage avec ces femmes et ces hommes, pour partager avec nous ce qu’il a appris à leurs côtés. Il nous fait découvrir la culture « Ishumar », du français « chômeurs ». Ils ont leur style de vie, leur style musical, leur look. Ils circulent dans tout le Sahara, au gré des emplois. Avec eux, on rit beaucoup, on pratique l’auto dérision, même dans les moments graves. Ils nous parlent de la modernité de ces jeunes touaregs, arabes, songhaï, maures qui diffusent des bonnes comme des mauvaises nouvelles via Facebook et leurs téléphones portables.Un Sahara loin des mythes, bien ancré dans le XXIe siècle.
Sahara rocks Arnaud Contreras
Sahara rocks Arnaud Contreras © Sahara rocks Arnaud Contreras Editions Juillet
. [_-_ ](http://www.arnaudbizalion.fr/fr/photographie/23-kalari-francoise-nunez-9782369800613.html) __ __ ### [_Kalari_ de Françoise Nunez aux éditions Arnaud Bizalion](http://www.arnaudbizalion.fr/fr/photographie/23-kalari-francoise-nunez-9782369800613.html)
Françoise Nunez Kalari
Françoise Nunez Kalari © Françoise Nunez Kalari Arnaud Bizalion editeur
**1997. Trivandrum, Kérala.** _"Allongée sous le grand ventilateur de la chambre d’hôtel, je feuilette un guide du sud de l’Inde quand mes yeux tombent sur “Kalarippayat, art martial du Kérala”. Autant le dire tout de suite, les arts martiaux ne m’intéressaient absolument pas. Mais je me suis entendue dire “je ne quitterai pas Trivandrum_ _avant d’avoir vu ça !”._ ### [Valparaiso de Anders Petersen, Editions André Frère](http://www.andrefrereditions.com/livres/nouveautes/valparaiso-anders-peteresen/)
valparaiso anders petersen
valparaiso anders petersen © valparaiso anders petersen andré Frère
Valparaiso est un essai photographique d’Anders Petersen. Le travail a été réalisé en août 2014, lors d’une résidence organisée par le Festival International de Photographie de Valparaiso, FIFV. C’était la première fois qu’Anders Petersen se rendait en Amérique Latine.
anders Petersen Valparaiso
anders Petersen Valparaiso © anders PETERSEN
Depuis de nombreuses années déjà, Anders Petersen centre son travail sur l’exploration des villes. Ou plus exactement, il s’installe, souvent à l’occasion de commande, dans des villes qu’il pénètre et apprend à connaître. Et c’est le cas ici où, errant à travers rues et collines, il part à la découverte de l’âme de cette ville portuaire magique. .
RV Aussi
RV Aussi ©
### [Stéphane Lagoutte](http://www.myop.fr/fr/contact/stephane-lagoutte), photographe membre du collectif MYOP expose Beyrouth 75/15, jusqu'au 31 décembre 2015 à la [Galerie L'oiseau à Paris](http://www.loiseauparis.com/#!galerie/c3ol).
Stéphane Lagoutte Beyrouth 75/15
Stéphane Lagoutte Beyrouth 75/15 © Stéphane Lagoutte Beyrouth 75/15
3 ans d'errances photographiques au Liban revisitées par des images d'archives trouvées dans les décombres d'un hôtel de luxe... ### [La Galerie Fait et cause et SOPHOT ](http://www.sophot.com/fr/galeries/FC_actus.php) exposent **"CAUSES et CONSÉQUENCES"** , 9 regards sur l’environnement à l’occasion de la COP 21
Causes et conséquences Fait et cause
Causes et conséquences Fait et cause © galerie Fait et cause
_Photographies :_ **Nicola Bertasi - Stéphane Bouillet - Viviane Dalles - Nanda Gonzague - Frédérique Jouval Nicolas Mingasson - Micha Patault - Jules Toulet - Federico Tovoli** ## Les liens [Regardez Voir sur Facebook](https://www.facebook.com/RegardezVoirFranceInter) [de l'air](http://www.delair.fr/) Le magazine qui donne à voir
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.