Patrick Bard photographe, romancier, "routologue", comme il se qualifie lui-même, est un amoureux des voyages lents. Ce "spécialiste en itinéraires bis délaissés" est aussi le témoin empathique de la souffrance des plus fragiles.Il s'intéresse depuis longtemps aux frontières et aux zones d'ombres.

Son dernier ouvrage touche à l’intime, aux frontières mouvantes d’une identité : c’est l’itinéraire de son neveu Jean-Pierre, devenu Jeanne…

Patrick Bard en studio
Patrick Bard en studio © Radio France

Chez Jean-Pierre, j’ai senti une singularité, une sensibilité particulière [...] Au fond, ce qui m’intéresse dans cette histoire, c'est qu'il ne s'agit pas d'un discours à la marge : on est dans un mode de vie que partagent des milliers de gens, et les photos de famille en témoignent.

Eléments de parcours

P Bard
P Bard ©

Patrick Bard est né en 1958 à Montreuil-sous-Bois. Photojournaliste, auteur de polar, écrivain-voyageur, il a notamment travaillé sur la banlieue, les routes et les frontières. "El Norte" , son long essai photographique sur la frontière américano-mexicaine lui a valu une ample reconnaissance. Il est également un ardent défenseur de la photographie. Il a exercé dans ce cadre de nombreux de mandats électifs. Il mène un travail personnel sur la problématique de l’eau et sur les peuples autochtones des Amériques. Son oeuvre a notamment été exposée au Centre Pompidou, à la Grande Halle de la Villette, ainsi qu'au Mexique, en Espagne, en Angleterre, aux États-Unis… Avec Marie-Berthe Ferrer, il arpente l’Amérique Latine depuis vingt ans. Ses œuvres ont été acquises par plusieurs musées et collections privées. Après "Amazone, un monde en suspens" (Seuil, 2009), Patrick Bard a récemment publié : "Partir, traité de routologie" (Seuil, 2011), un ouvrage rétrospectif en photos, textes et carnets de voyage et "Mémoire de verre, mémoire de guerre" (La Martinière 2014), un livre sur les poilus pendant la Grande Guerre. Son premier roman, "La frontière", a reçu le prix Michel Lebrun (2002), le prix Brigada 21 (Espagne, 2005) et le Prix Ancres noires 2006. "Orphelins de sang" (Seuil 2010), son dernier roman, a été récompensé par le prix Sang d'encre des lycéens 2010 et le Prix lion noir 2011. Une vingtaine de monographies et livres de photographies lui ont été consacrés depuis 1985 et il est l'auteur de cinq romans. Patrick Bard est représenté par Signatures, maison de photographes depuis sa création.

RV bandeau Photos choisies
RV bandeau Photos choisies ©

Vous pouvez retrouver les photos de Patrick Bard jusqu'au 6 novembre, en vous rendant à l'expositionMon neveu Jeanne , aux éditions Loco , 6 rue Charles-François Dupuis, 75003 Paris.

P Bard, mon neveu jeanne couteau
P Bard, mon neveu jeanne couteau ©

.

C’était très difficile de passer d’un homme à une femme, mais contre toute attente, ça a été très difficile de passer d’une femme à un homme. On n’est pas prédestiné à vivre une histoire d’amour avec un homme ou une femme parce qu’on est un homme ou une femme. Je pense qu’on est plus destiné à être heureux.

Jean-Pierre Jeanne

P Bard mon neveu jeanne
P Bard mon neveu jeanne ©

.

Jean-Pierre Jeanne. A la fois viril et féminin. Plus mince que Jeanne. Jean-Pierre, vieilli. Les années avaient passé. J’ai eu du mal à me réhabituer à ce que mon neveu ait l’apparence d’un homme. J’entends encore dans ma tête la voix flutée de Jeanne.

P. Bard mon neveu Jeanne
P. Bard mon neveu Jeanne ©
bandeau LIVRES DEF
bandeau LIVRES DEF ©

Mon neveu Jeanne, Patrick Bard, ED. LOCO

mon neveu jeanne livre
mon neveu jeanne livre ©

Depuis 1983, le photographe et écrivain Patrick Bard photographie son neveu. Il a commencé sans trop savoir pourquoi, alors que ce dernier avait seize ans. Il s’appelait alors Jean-Pierre. Devenu transporteur routier à Sarcelles, celui-ci s’est marié tôt, a eu deux enfants. Quand sa relation au genre a commencé à changer au milieu des années 1990, Patrick Bard a continué à prendre des photos de lui. D’elle, plutôt. Car Jean-Pierre est officiellement devenu Jeanne en 2001. Jeanne a connu des hommes et des femmes, puis elle a fini par tomber amoureuse d’une femme en 2008. Deux ans plus tard, Jeanne a décidé de redevenir sexuellement un homme et a refait le chemin inverse. Plus que tout, son neveu Jeanne a décidé que la question du genre n’était pas fixée et que ce n’était pas pour lui un problème.

Mon neveu Jeanne est un livre où le lecteur suit le récit du point de vue de l'écrivain, écrit dans une veine littéraire : de la prise de conscience de son neveu, à son opiniâtreté, envers et contre un milieu social et professionnel, de changer son corps pour devenir femme. Fait peu habituel par rapport à d'autres récits autour du genre : le retour à sa condition masculine après tous les combats pour assumer une féminité. Un livre de texte émaillé de photographies de Patrick Bard mais aussi de photographies tirées de l'album de famille de Jean-Pierre / Jeanne permet de suivre, dans une certaine intimité, la vie du personnage.

bandeau RV aussi def
bandeau RV aussi def ©

Les liens

Regardez Voir sur Facebook

Signatures Patrick Bard

L'oeil de la photographie

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.