Lumières, gestes, regards, mouvement, silence, repos, détente, je voudrais tout incorporer dans un instant pour que s'exprime avec un minimum de moyens l'essentiel de l'homme...

Mes photos expriment un certain amour que j'ai pour la vie."

S. Weiss

Invitée de "Regardez voir", Sabine Weiss fête cette année son quatre-vingt dixième anniversaire dont 72 années de photographie.

Brigitte Patient et Philippe Guionie lui rendent hommage.

Sabine Weiss
Sabine Weiss © Fanny Leroy

.

.

Faire des images de ce que je vois dans la vie est un bonheur, une nécessité même. Pour moi, saisir l’instant, exprimer l’émotion, attraper le geste ou l’ambiance de la chose vue et de communiquer cette vision à autrui est la passion du photographe.

Sabine Weiss

Sabine Weiss, éléments biographiques:

Sabine Weiss est née en 1924 en Suisse. Elle commence très jeune à photographier avec un petit appareil en bakélite acheté avec ses économies. A dix-sept ans, elle prend la décision de devenir photographe puisque c’est ce qu’elle aime faire par-dessus tout. Elle apprend, de 1942 à 1945, la technique photographique et le maniement de tout un matériel qui aujourd’hui semble bien primitif. «Je faisais de tout : les tirages, les glaçages, la fabrication des bains et les livraisons chez les clients ».

Elle s’installe en France en 1946 où elle immortalise le Paris des années 50, ce Paris populaire qui baigne dans l’ambiance particulière de l’après-guerre.

Elle devient l’assistante de Willy Maywald, célèbre photographe de mode, « Avec lui j’ai compris l’importance de la lumière naturelle comme source d’émotion » .

Elle rencontre de nombreuses personnalités du monde de l’art, de la littérature, du théâtre comme Cocteau, Gérard Philippe, Edwige Feuillière, Utrillo, Rouault, Léger, Arp… En 1949, elle rencontre son mari le peintre américain Hugh Weiss et décide de s’installer à son compte.

En 1952, Robert Doisneau découvre ses photographies et lui propose d’intégrer l’Agence Rapho dont il fait partie. Cette même année, elle signe avec le magazine Vogue un contrat qui durera neuf ans.

Aux Etats-Unis, elle collabore à de nombreuses revues : Time, Life, New York Times, Newsweek, Town & Country, Fortune, Holiday, European Travel & Life, Esquire .

Dans les années soixante, elle poursuit ses collaborations avec les agences de publicité, la presse européenne et américaine, partageant son activité entre les commandes et l’approfondissement de son travail personnel.

Ces dernières années, Sabine Weiss se consacre à des expositions mettant en valeur toute son œuvre dite humaniste qui la touche particulièrement.

Son travail est exposé dans des lieux prestigieux : le MoMA, le Metropolitan Museum, le Centre Georges Pompidou, la Maison Européenne de la Photographie, la Kunsthaus de Zürich…

Sabien Weiss
Sabien Weiss © F. Leroy

.

Salon de la photo , du 13 au 17 nov, Paris expo Versailles

Sabien Weiss autoportrait 1954
Sabien Weiss autoportrait 1954 © S Weiss

Du 13 au 17 novembre 2014, dans le cadre du Mois de la Photo à Paris, Le Salon de la Photo rend hommage à Sabine Weiss. Une exposition présentera sa photographie humaniste, et l’hommage de 9 photographes. Un film témoignera des aspects inédits du travail de la photographe et de la grande diversité de sa production.

L'exposition "Chère Sabine" est l'un des événements au programme du Mois de la Photo 2014 à Paris.

Photos choisies et commentées par Sabine Weiss lors de l'émission :

  • Couple sous le regard de la douaigne, 1962, S. Weiss
Couple sous le regard de la douaigne 1962
Couple sous le regard de la douaigne 1962 © S weiss

.

  • Neige sur Paris, 1952, S. Weiss
Neige sur Paris, 1952, S. Weiss
Neige sur Paris, 1952, S. Weiss © S Weiss

.

Philippe GUIONIE

Photographe membre du collectif Myop, né en 1972 à Brive, Philippe Guionie vit et travaille à Toulouse.Historien de formation, Philippe Guionie revendique une photographie documentaire autour des thèmes de la mémoire et des constructions identitaires. Son mode principal de figuration est le portrait. Son postulat photographique : poser des visages sur des mémoires humaines qui n’en ont pas. Photographe engagé, Philippe Guionie écrit en photographie une histoire humaine et l’inscrit dans le temps, celui de la mémoire partagée et celui du temps présent. Lauréat de plusieurs prix photographiques dont le Prix Roger Pic 2008 pour la série « Le tirailleur et les trois fleuves », il est chargé des cours de sémiologie de l’image à l’Ecole de formation de laphotographie et du multimédia (ETPA) à Toulouse. Il encadre de nombreux workshops en France (Rencontres d’Arles) et à l’étranger. Depuis 2009, Philippe Guionie est représenté par la galerie Polka à Paris

.

Philippe Guionie
Philippe Guionie © Fanny Leroy

Dans le cadre du Salon de la photo 2014, il a choisi de partir sur les traces deLa petite Egyptienne de Sabine Weiss, aventure qui l'a conduit en Egypte d'où il a ramené une photo de la fille de la petite Egyptienne, femme libre que l'on appelait Oum Kalthoum comme la célèbre chanteuse.

  • La petite Egyptienne par Sabine Weiss, 1983
la petite egyptienne
la petite egyptienne © S Weiss

.

  • Amira, (fille de la petite Egyptienne) Louxor, par Philippe Guionie
P. Guionie
P. Guionie © Guionie

"Je suis l'un des 9 photographes sélectionnés pour rendre un hommage national à Sabine Weiss, la dernière représentante d'une certaine photographie humaniste. Chaque photographe doit choisir une photographie de l'oeuvre de Sabine Weiss et en produire une image référence. Le résultat fait partie prenante des collections de la Maison européenne de la photographie (MEP)." P. Guionie

LIVRES

l'oeil intime S Weiss
l'oeil intime S Weiss © S Weiss

Photographies de Sabine Weiss, 96 pages

  • Swimming in the black sea , éditions Filigranes (octobre 2014)
swimming in the black sea
swimming in the black sea © Guionie filigranes

Panorama contemporain des régions de la mer Noire : Turquie, Roumanie, Bulgarie, Ukraine et Géorgie. Les clichés ont été réalisés entre 2004 et 2012 au Polaroid, et sont marqués par un format carré et des couleurs vives.

.

Les liens

Philippe Guionie

Matt Wilson Filles du Calvaire

Alix Cléo Roubaud à la BNF

Payram photographe iranien

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.