L’exposition « Médiations » au Jeu de Paume, jusqu'au 20 mai 2018, à Paris, revient sur la carrière de la photographe américaine en s’intéressant particulièrement à son analyse de l’acte photographique et au rôle de l’image dans la société contemporaine.

Susan Meiselas, Muchachos attendant la riposte de la Garde nationale, Matagalpa, Nicaragua, 1978
Susan Meiselas, Muchachos attendant la riposte de la Garde nationale, Matagalpa, Nicaragua, 1978 © Susan Meiselas/Magnum Photos

L’exposition "Médiations" au Jeu de Paume est une rétrospective consacrée à l’œuvre et au travail de Susan Meiselas, et rassemble une sélection d’œuvres des années 1970 à nos jours : quatre séries de jeunesse, plusieurs œuvres majeures dont "Nicaragua-Mediations" (1978-1982), "Kurdistan" (1991-2007) et sa toute dernière œuvre, réalisée pour la rétrospective au Jeu de Paume, intitulée "A Room of Their Own" consacrée à la violence domestique.

Susan Meiselas, Dee et Lisa, Mott Street, Little Italy, New York, 1976. Série Prince Street Girls, 1975-1990
Susan Meiselas, Dee et Lisa, Mott Street, Little Italy, New York, 1976. Série Prince Street Girls, 1975-1990 / Susan Meiselas/Magnum Photos

Commençant à pratiquer la photographie documentaire dans les années 1970, membre du groupe Magnum dès 1976, Susan Meiselas questionne le statut des images par rapport au contexte dans lequel elles sont perçues, avec une approche personnelle, autant que géopolitique. Elle s'engage toujours au long cours, ne cessant de s'interroger sur son travail et de le remettre en question, du Nicaragua à la question kurde, des strip-teaseuses de foire aux femmes battues.    

Bibliographie :

L'émission est en partenariat avec Le magazine Fisheye 

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.