Geoffroi Caffiery est photographe depuis quelques années. "Dis papa" est une série exposée au festival les Boutographies, au Pavillon Populaire de Montpellier jusqu'au 26 mai. Des photographies et des mots pour dire la maladie de son fils, celle qui s'est annoncée en 2010 lors de sa première hospitalisation.

Photo de la série "Dis Papa"
Photo de la série "Dis Papa" © Geoffroi Caffiery

Si  l’on ne connait pas l’histoire de ces photographies, elles se suffisent à elles-mêmes. Elles sont en noir et blanc, elle montre un jeune homme toujours le même,  avec une jeune naissante, il a parfois un regard intrigant. La lumière est belle. Mais à côté de chaque photo, il y a quelques mots, par exemple : "Hier, j’ai dormi 34H pour une période de 36H. J’étais incapable de faire quoi que ce soit. C’est dû aux médocs et aux médecins qui me les prescrit. Elle veut m’épingler sur son mur comme un trophée de chasse ».

Ces mots sont ceux du fils du photographe Geoffroi Caffiery. Il a fait une série qui est exposée en ce moment au Boutographies à Montpellier sous le titre DIS PAPA, une série qu’il a commencée en 2010 quand on a annoncé à son fils qu’il était malade, il avait 19 ans. 

S'il faut nommer cette maladie,  c’est la schizophrénie. Au japon on l’a renommée, on parle de "troubles de l’intégration ». Geoffroi Caffiery note les mots de son fils sur son téléphone et petit a petit, il le photographie pour tenter d’approcher la souffrance psychique.

Les images sur écrits présentées ici ont pour objectif d’élargir le  sens de l’humain et d’approcher le monde de l'autre à travers l'univers  de la pensée. Elles se posent en témoins des représentations de  l’isolement, de la confusion comme de l’angoisse et du repli social. La  plus grande partie des clichés en extérieur a été prise dans le cercle  familial. Les diptyques formés ont pour objectif de caractériser de  manière métaphorique les facteurs de la vulnérabilité génétique. Le  dispositif ainsi présenté relève de faits intimes et constitue un corpus  documentaire visant à témoigner du vécu de la souffrance psychique de  mon fils - Geoffroi Caffiery​

C’est une série qui se poursuit. Dis papa, à découvrir au Boutographies jusqu’au 26 mai, à Montpellier. L’occasion de découvrir aussi toutes les autres expositions de ce festival.  Il a été finaliste du concours Sophot 2018 de la galerie FAIT & CAUSE relatif à la photographie sociale et environnementale: 

​ Le récit de famille peut réunir des gens qui s’aiment  ou qui ne se supportent plus ou mal. Ma famille, comme beaucoup d'autres  a subi de nombreux soubresauts : le deuil prématuré d'une mère, la  maladie de mon fils au moment où il aurait dû s'affranchir et vivre une  vie autonome et authentique.  Ce récit commence le 10 décembre 2010 à  l’annonce de cette affection sévère et chronique lors de sa première  hospitalisation - Geoffroi Caffiery

Pour aller plus loin 

  • Dis papa est exposé aux  Boutographies à Montpellier jusqu'au 26 mai 2019
  • Le site de Geoffroi Caffiery vous permet de découvrir ses autres séries.
  • Sophot, le site consacré à la photographie sociale et environnemental est ici.
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.