C'est la douzième exposition d'art contemporain à Versailles, dans le cadre intime du domaine du Trianon, et dans certains lieux qui ne sont pas habituellement ouvert au public. Avec ses 8 millions de visiteurs par an, la photographie a un bel écrin pour des œuvres spécialement crées pour le Château de Versailles.

The Château of Versailles gardens, France, 2018, impression digitale /Courtesy de l’artiste & château de Versailles © Martin Parr
The Château of Versailles gardens, France, 2018, impression digitale /Courtesy de l’artiste & château de Versailles © Martin Parr © Magnum Photos / kamel mennour / château de Versailles

Je vous emmène dans le cadre intime du domaine de Trianon qui regroupe le grand Trianon, le petit Trianon et une orangerie sublime qui permit à Marie Antoinette, entre autres, de s’exercer au théâtre. Le château de Versailles a passé commande à Nan Goldin, Viviane Sassen, Eric Poitevin, Martin Parr, et Dove Allouche. La plupart de ces artistes ont réfléchi, sont venus plusieurs fois à Versailles pour définir un projet avec la photographie, une œuvre liée au Château de Versailles. 

Nan Golding propose une vison politique de Versailles en allant dans les bas-fonds du château à savoir dans les les canalisations qui aliment les fontaines, les photographies épousent les courbes des murs. La bande son de cette promenade sous terre parle de la marche des femmes  sur Versailles en 1789. Les voix d'Isabelle Adjani, Catherine Deneuve, Charlotte Rampling disent des extraits de la Déclaration des Droits de la femme et de la citoyenne rédigée par Olympe de Gouges en 1791.

The pipes, 2018/2019
The pipes, 2018/2019 / Nan Goldin, Courtesy de l'artiste, château de Versailles et Marian Goodman

Vivian Sassen, photographe de mode, nous raconte l’amour, la mort et le sexe avec ses photographies

Leïla (série « Venus and Mercury »), 2019, impression numérique sur toile, 325 x 250 cm © Viviane Sassen & château de Versailles
Leïla (série « Venus and Mercury »), 2019, impression numérique sur toile, 325 x 250 cm © Viviane Sassen & château de Versailles / Courtesy de l’artiste, château de Versailles & Stevenson Gallery (Cape Town) © V

Eric Poitevin est dans un très beau lieu, dénué de faste, l’orangerie de Jussieu, un lieu qui n’est habituellement pas montré au public.  Eric Poitevin présente deux séries. L’une est  énigmatique à l'œil nu, car il a photographié le soleil, soleil qui comme le roi ne se laisse pas approcher si facilement. On est face à 9 photographies de 8 mètres de haut … Rien que du blanc… Face à ces photos, on doit apprendre à regarder.  L’autre série est dans un passage : d’un côté un mur,  de l’autre, une immense glycine qui donne à ses photographies différentes couleurs, mauve quand la glycine est en fleur, verte quand elle est en feuillage. Les reflets sur ses photographies au fond blanc sont majestueux, des angéliques choisies avec beaucoup d'intuition si l'on écoute Alain Baraton, le jardinier du domaine de Versailles.

Ces angéliques ne sont pas désordonnées. Elles sont elles même toutes différentes, très différentes. Regarder sert à cela pour moi, voir d'avantage les différences plutôt que les ressemblances -Eric Poitevin 

Sans titre, 2019, Tirage jet d’encre, 190 x 150 cm © Eric Poitevin
Sans titre, 2019, Tirage jet d’encre, 190 x 150 cm © Eric Poitevin / Courtesy de l’artiste, du château de Versailles & Baronian-Xippas (Bruxelles)

Dove Allouche s'est arrêté sur l'un des matériaux qui a servi pour construire et décorer le château de Versailles, le matériau le plus humble  : le plâtre et donc la roche sédimentaire dont il est extrait : le gypse.

J'ai d'abord choisi le gypse pour son abondance qui contraste avec le gout de Versailles pour les choses rares - Dove Allouche 

Evaporites 8, 2019, tirage argentique lambda, 171,5 x 122,5 cm (encadré) © Dove Allouche
Evaporites 8, 2019, tirage argentique lambda, 171,5 x 122,5 cm (encadré) © Dove Allouche / Courtesy de l’artiste, château de Versailles, P. Freeman Inc. (NY) & Gb Agency

Martin Parr a photographié les touristes au Château de Versailles. 

Pour aller plus loin

Versailles : Visible Invisible c'est ici.

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.