Anonymat ou signature d’un grand photographe ? Ce soir, vous aurez le choix dans Regardez voir. Anonymat avec les photographies collectionnées par Sébastien Lifshitz. Pour réaliser son film « Les Invisibles » sorti en 2012, il a convaincu le producteur en lui montrant une collections de photographies, les images furent plus fortes que de longs discours…. Ces photographies sont réunies dans un livre chez Hoebecke. Et Sébastien Lifshitz est notre invité

La signature, c’est celle de Mark Cohen un américain de 70 ans qui photographie depuis l’âge de 16 ans dans sa ville natale en Pennsylvanie. « Il y a une énergie brute, enragée dans le travail de Mark Cohen qui semble presque désespérée, voire menaçante. Son appareil, tenu à bout de bras, surgit si près de ses sujets qu’il taille les corps par des plans serrés de genoux, de cous, de torses nus, de poings fermés » Vince Aletti. Première exposition majeure en Europe, (40 ans avant, il exposait au MOMA), vous pouvez découvrir son travail, dans une scénographie réalisée par Diane Dufour, la directrice du lieu. Elle est aussi notre invitée ce soir.

En studio avec Sébastien Lifshitz
En studio avec Sébastien Lifshitz © Anne Audigier/Radio France

"Les invisibles", Sébastien Lifshitz

Les invisibles
Les invisibles © Anonymes/collection de Sébastien Lifshitz
Les invisibles
Les invisibles © Anonymes/collection de Sébastien Lifshitz
Les invisibles
Les invisibles © Anonymes/collection de Sébastien Lifshitz
Les invisibles
Les invisibles © Anonymes/collection de Sébastien Lifshitz

"Dark knees", Mark Cohen au BAL jusqu'au 8 décembre 2013

Woman with red lips smoking
Woman with red lips smoking © Mark Cohen, 1975 / Courtesy ROSEGALLERY
Pink jumprope
Pink jumprope © Mark Cohen, 1975 / Courtesy ROSEGALLERY

En partenariat avec le numéro 260 - Novembre 2013 de Réponses Photo

Réponses Photo novembre 2013
Réponses Photo novembre 2013 © Radio France

Les liens

Le BAL

Regardez Voir sur Facebook

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.