Patrice Douchet est metteur en scène, directeur artistique et fondateur en 1985 du Théâtre de la Tête Noire, scène conventionnée pour les écritures contemporaines à Saran, près d’Orléans dans le Loiret. Il nous raconte l'histoire d'une photo vue à Lisbonne, une image qui a une résonance singulière dans sa vie.

Patrice Douchet et la photo qu'il a choisit
Patrice Douchet et la photo qu'il a choisit

Patrice Douchet a choisi pour Regardez Voir une photo qui l'accompagne, elle est dans son bureau, mais elle vient de Lisbonne et son histoire est troublante...

"C’est une photo que j’ai faite, c’est une photo d’une autre photo. C’est l’été, au Portugal. En plein après-midi je rentre dans un bar. Je vois une photo assez grande, en noir et blanc, entourée d’une bouée de sauvetage comme il y en a sur les bateaux. A l'intérieur de la bouée, la photo d’un petit garçon de 4 ou 5 ans, avec un air poupon et avec une casquette de capitaine de bateau sur la tête. Et là je suis saisis et je photographie cette photo…"

Photo faite par Patrice Douchet
Photo faite par Patrice Douchet

"Je rentre en France.  J'étais en préparation d'un spectacle sur Marguerite Duras ,"A Ernesto", je cherchais une iconographie. Je choisis cette photo qui sort donc dans le programme du théâtre quelques mois plus tard. Et à ce moment là, mes amis qui m'avaient connu enfant et ma mère me disent « C’est toi sur la photo ». Et je réponds « Non, ce n'est pas moi sur la photo »".

Patrice Douchet est aussi l'auteur d'un livre qui est la fois le récit d'une aventure théâtrale, celle du théâtre de la tête Noire, et le portrait de l'homme qui l'a initié :  La fabrique des instants précieux aux éditions Quartett. 

Patrice Douchet
Patrice Douchet / Patrice Douchet

Extrait du livre de Patrice Douchet :

Non, notre théâtre n’est pas fait pour tout le monde… Pas pour tout le monde, mais pour chacun.               

"Plaire à tous et en même temps, voilà un défi que nous ne relèverons pas. Déplaire aux uns pour essayer de séduire les autres, voilà, en revanche, une attitude qui tient compte de l’individu, de ses goûts, de sa sensibilité. Il n’existe pas de proposition artistique du type « c’est bien, c’est beau, c’est triste et plein d’humour » qui serait le remède-miracle. Alors il faut en finir une bonne fois  pour toutes avec le bla-bla qui consiste à faire croire que le public est une entité et que le travail d’un directeur artistique se résume à sa virtuosité de dénicheur de  consensualités  divertissantes".

Pour aller plus loin 

Samedi 27 avril au Théâtre de la Tête Noire à Saran, à 20h30, "Un village en trois dés" avec le grand conteur québecois Fred Pellerin.

Pour voir le programme complet du Théâtre de la Tête Noire, c'est ici.

La fabrique des instants précieux Patrice Douchet est aux éditions Quartett.  

Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.