Stéphane Lavoué

De Pierre Soulages à Salman Rushdie, de François Hollande à Vladimir Poutine, artistes, hommes politiques, acteurs ou intellectuels ont tous posé face à l’objectif de Stéphane Lavoué. Aussi à l’aise dans l’art du portrait que dans la photo de reportage, cet habitué des grands magazines internationaux est né à Mulhouse en 1976. Avec The North East Kingdom, il réalise un travail personnel d’envergure exposé en ce moment au Festival Images Singulières à Sète.

Ce festival mène avec Médiapart une grande enquête photographique qui documente la France : la France VUE D’ICI. Stéphane Lavoué et Catherine Le Gall y participe avec « L’équipage ».

Photographies choisies pour Regardez-voir

  • Portait de Poutine

Une commande du Monde en 2008 : un vrai tournant. C'est la photo la plus rapide : 20 secondes ! mais avant nous avons étés fouillés pendant deux heures !

Poutine
Poutine © Stéphane Lavoué
  • Dans le cadre de la série le royaume Northeast, USA.

Josie 17 ans, passionnée de chasse et de nature, elle travaille dans une boucherie de viande de chasse.

Josie - série le royaume  Northeast, USA.
Josie - série le royaume Northeast, USA. © Stéphane Lavoué
  • Dans le cadre d'une Série sur la Syrie

C'est la première fois que j'ai fais du portrait de rue, avant cela me demandait trop d'énergie

Portait de rue au nord de la Syrie
Portait de rue au nord de la Syrie © Stéphane Lavoué
  • Jean-Jacques ( Dans le cadre de la série "L'équipage")

Dans cette collecte de témoignage Jean-Jacques a été le plus réticent, mais aussi le premier à se préter au jeu.

jean-Jacques
jean-Jacques © Stéphane Lavoué

EXPOSITION "The Northeast Kingdom"

Il y a cinq ans, le photographe français Stéphane Lavoué découvre un charmant coin des États-Unis. Situé dans l'État du Vermont, il est plus connu comme le Northeast Kingdom. Cette petite région est caractérisée par la rudesse sauvage des paysages, ainsi que ses hebitants qui compensent cette série.

The Northeast Kingdom est exposé en ce moment à Sète (France) au Festival photo ImageSingulières et au nouvel Espace photographique du Leica Store Paris 8ème du 16 Juin au 30 septembre 2015.

J’y suis arrivé par hasard, un soir, en suivant les courbes sinueuses du chemin de crêtes boueux et cabossé qui relie les fermes de West-Burke à Sutton. Sans jamais avoir l’impression d’avoir traversé de frontière. J’y ai croisé la désolation de ces maisons éventrées, comme soufflées par le temps, abandonnées par leurs propriétaires, victimes du déclin industriel. J’y ai croisé de jeunes fermiers utopistes venus expérimenter une vie alternative décroissante, refusant la mécanisation, chuchotant aux oreilles des bœufs et chevaux une langue inconnue. J’y ai croisé des chasseurs d’ours armés d’arc et de flèches, des taxidermistes en peau de loup, la princesse des abattoirs, un vieil explorateur des savanes tanzaniennes et la femme à la bûche…

  • The Kingdom
The Kingdom
The Kingdom © Stéphane Lavoué
  • The Kingdom
The Kingdom
The Kingdom © Stéphane Lavoué

L'actualité de Brigitte Patient

Lorsque je commençai ce travail, en 1977, après avoir accompli un périple de plusieurs années en Europe et en Afrique, mon unique désir était de retourner chez moi, dans cette chère Amérique Latine, sur ma terre brésilienne qu’un exil quelque peu forcé m’avait contraint d’abandonner.

AUTRES AMERIQUES-Sebastião Salgado
AUTRES AMERIQUES-Sebastião Salgado © Radio France

En 1985, paraissait le premier livre Autres Amériques de Sebastião Salgado aux éditions Contrejour, un ensemble de photographies, fruit de nombreux voyages entre 1977 et 1984 qui revisitaient l’Amérique Latine en évoquant la persistance des cultures paysannes et indiennes. La force de conviction des photographies en noir et blanc, leur puissance plastique, la maquette de Lélia Salgado présentant la plupart des images en doubles pages participèrent au succès de ce livre qui reçut le Prix du Premier Livre Photo. Il fut édité en quatre langues puis épuisé en quelques mois. Ce livre devenu mythique au fil du temps, est enfin publié à nouveau accompagné des textes originaux de l’époque et d’un texte de Claude Nori racontant sa genèse.Par son œuvre monumentale en noir et blanc sur des projets pensés sur le long terme, par la puissance esthétique de ses photographies, son engagement auprès des populations opprimées et son combat en faveur de la planète, Sebastião Salgado est aujourd’hui le maître incontesté du reportage dans la tradition humaniste.

Né au Brésil, économiste de formation, il photographie et parcourt le monde depuis 1973 pour les agences Sipa Press, Gamma et Magnum avant de fonder avec son épouse Lélia, l’agence Amazonas Images. Il est nommé ambassadeur de bonne volonté de l’UNICEF. Ses livres les plus importants sont : Autres Amériques en 1984, La main de l’homme, en 1993, Exodes en 2000 et Genesis en 2013. En 2014, Wim Wenders et le fils du photographe, Juliano Ribeiro Salgado ont réalisé un documentaire sur le travail de Sebastião Salgado, Le Sel de la Terre qui a reçu le prix spécial Un Certain Regard au festival de Cannes 2014.

  • Bertolt BRECHT, L'ABC de la guerre / L'arche éditeur - 2015
Bertolt BRECHT- L'ABC de la guerre
Bertolt BRECHT- L'ABC de la guerre © Radio France

La première édition de L’ABC de la guerre remonte au temps de l’ancienne RDA – la défunte République Démocratique Allemande. Une république qui s’était donnée comme maxime de créer une société nouvelle – dans laquelle des termes comme justice, paix et suppression des différences de classes constituaient les assises du vocabulaire politique. C’est dans cette république, que Brecht avait pourtant choisie comme lieu de travail, que L’ABC de la guerre n’obtint pas l’autorisation nécessaire pour être imprimé. Trop pacifiste aux yeux des instances de l’État. Bravant la censure, Brecht prit en 1954 la responsabilité de son impression et écrivit à la maison d’édition qu’un membre de l’Académie des arts - comme lui - ne dépendait pas d’une autorisation officielle.

La relation entre textes et images est saisissante, Brecht les appelait des «photogrammes». Ces textes ne sont pas à lire comme des légendes mais de petits poèmes à part entière, qui entrent en dialogue avec les photos. Ouvrant largement l’horizon à la pensée, ils dépassent l’actualité de l’époque pour nous parler d’aujourd’hui, et de toutes les guerres.

Evénement(s) lié(s)

Festival ImageSingulières

Les liens

Le site de Stéphane Lavoué

L'oeil de la photographie

Regardez Voir sur Facebook

Festival ImageSingulières

23h23
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.