Notre invité Michel Poivert est professeur d’Histoire de l’Art à Paris I.

Il est aussi l’auteur d’un ouvrage intitulé « Histoires de la photographie » qui entreprend d’expliquer cet art aux enfants dès 8 ans. Une émission qui s’adresse donc à tous, de 8 à 99 ans, comme on dit des jeux de société…

Michel Poivert est notamment l'auteur de L'Image au service de la révolution (Le Point du Jour, 2006) et La Photographie contemporaine (Flammarion, réed. 2009). Il a codirigé L'Art de la photographie, des origines à nos jours ( Citadelles & Mazenod, 2007).

« Les analphabètes de demain seront ceux qui ne savent pas regarder les images… nous essayons de lutter contre ça » M Poivert

  • Histoires de la photographie, Michel Poivert et Julie Jones Edition Le point du jour en coédition avec le Jeu de Paume

__ Le premier livre expliquant la photographie aux enfants

Histoires de la photo
Histoires de la photo © point du jour / Poivert

Comment est née la photographie ? Quelles en ont été les grandes évolutions ? Comment fut-elle utilisée dans les sciences, la presse, l'art ?

Histoires de la photographie explique en six chapitres les principaux usages et fonctions du médium. « Enregistrer » retrace les processus de fabrication des images ; « Créer», la façon dont les artistes s'en sont servis pour produire des œuvres. Le photomontage et la retouche sont expliqués dans « Réinventer ». « Informer » décrit le rôle de la photographie dans notre compréhension de l'actualité ; « Observer », en quoi elle a permis de mieux connaître le monde. La conservation et le partage des images sont enfin traités dans « Rassembler ». Chaque chapitre accompagné d'un portfolio de photographies d'hier et d'aujourd'hui.

Le livre apporte aux enfants des connaissances sur une pratique qui leur est, depuis le numérique, familière. A travers les nombreuses images reproduites, il est aussi une invitation à découvrir et à imaginer d'autres histoires encore.

Images choisies et commentées au cours de l’émission:

  • Gilbert Garçin, Le funambule, 2002__
Gilbert Garcin le funambule 2002
Gilbert Garcin le funambule 2002 © Gilbert Garcin / Gilbert Garcin

« Gilbert Garcin s’est inventé un double photographique. La photographie c’est aussi du rêve… » Michel Poivert

L’œuvre de ce photographe est édité par les Editions Filigranes.

"Le climat de ces images se situe toujours dans un entre-deux, entre drôlerie et pathétique, entre amusement et angoisse, entre étrange et absurde. Cette ambivalence multiple fait que les photographies de Gilbert Garcin touchent toujours intimement leurs spectateurs car ils y trouvent toujours de quelque façon un écho à leur préoccupations…. Magali Jauffret"

Valerie Belin, Mannequin 2003
Valerie Belin, Mannequin 2003 © / valérie Belin

. « Nymphes, mariées, mannequins… Dans ses troublantes séries, la photographe nous interroge sans relâche sur la quête de perfection esthétique »

.

  • Céline Duval Documentation, La chambre des trophées (extrait) 2011
Céline Duval documentation
Céline Duval documentation © / Céline Duval

.

.L'artiste signe ses œuvres « Documentation Céline Duval », car elle ne photographie généralement pas elle-même mais rassemble des « documents » (cartes postales, images de magazine, photos de famille qu’elle associe ensuite. Ici le montage des images est aussi une forme d’acrobatie…

.

  • Olivier Cablat, Typologie progressive du sourire Série Etude typologique des effets de causalité observés sur des individus exposés à des épreuves physiques à caractère pomologique , 2002-2006.
olivier Cablat typologie du sourire
olivier Cablat typologie du sourire © Olivier Cablat Point du jour

Olivier Cablat, “Fig 99 : Typologie progressive du sourire”. Les 27 planches juxtaposées deviennent une version d’un nouveau type d’album d’autocollant “Panini”, sorte de version contemporaine et personnelle des études de type humain, qui se veut être à la fois une relecture de l’histoire de la Photographie et de l’Ethnologie. (O. Cablat)

  • Martin Crawl qui invente un tag très personnel, un petit légo en surimpression d’une image
Martin Crawl où être quand le passé est révolu num. 4
Martin Crawl où être quand le passé est révolu num. 4 © le point du jour / Martin Crawl

Martin Crawl est un photographe américain vivant à Paris. Il joue d'un tag très personnel, un petit légo en surimpression d’une image comme réfléxion sur la propriété et la circulation des images à l'heure du web.

Freger
Freger © / fréger

En Sardaigne comme dans d'autres pays on porte des costumes comme celui-ci. Charles Fréger en a photographié beaucoup au cours d'une longue enquête.

Dans toute l’Europe, de la France à la Bulgarie, de la Finlande à la Sardaigne, du Portugal à la Grèce en passant par la Suisse et l’Allemagne, des hommes, le temps d’une mascarade multiséculaire, entrent littéralement dans la peau du « sauvage ». En devenant ours, chèvre, cerf ou sanglier, homme de paille, diable ou monstre aux mâchoires d’acier, ces hommes célèbrent le cycle de la vie et des saisons. Leurs costumes, faits de peaux de bêtes ou de végétaux, sertis d’ossements ou ceinturés de cloches, chapeautés de cornes ou de bois de cerfs, sidèrent par l’extraordinaire diversité et la prodigieuse beauté de leurs formes.

À travers ses photos, Charles Fréger révèle notre rapport à la nature, à l’animalité, à la figure du sauvage.

JC Bourcart sans Titre 1995
JC Bourcart sans Titre 1995 © JC Bourcart/ Point du Jour

"Une bonne photographie de mariage est une photographie vendue. Pourtant une partie de la production ne trouve pas acquéreur et jaunit dans des cartons. Au cours des années ce sont des dizaines de milliers d’images – à remplir une pièce – qui s’accumulent. C’est dans le studio spécialisé où je travaillais que j’ai commencé ma collection, tel un archéologue, fouillant patiemment les strates de cette mémoire collective.Je me suis constitué mon album à moi, racontant l’histoire d’une famille hybride, pas très bien foutue mais choisie celle-là, une histoire parfois drôle, parfois innocente, parfois tragique, vacillant entre la représentation du bonheur, et les accidents de la vie, qu’on pourrait nommer réalité." JC Bourcart

Mathieu Pernot
Mathieu Pernot © Radio France / Mathieu Pernot

"Sa série d'intérieurs d'immeubles avant leur destruction figure un sentiment invisible, une mémoire des gens et des lieux, une réalité qui se dissout, une disparition annoncée... Evidemment, c'est un projet politique que celui de Mathieu Pernot. Le résultat photographique est distancié, quasiment déconstruit, afin que chacun puisse imaginer, en fonction de son expérience, ce que l'on ne voit pas." Michel Guerrin


DE NOUVEAUX ESPACES POUR LA PHOTOGRAPHIE

  • Depuis le 5 novembre 2014, le Centre Pompidou a ouvert une nouvelle galerie permanente d’exposition dédiée exclusivement à la photographie. Située dans le Forum, au cœur du Centre Pompidou, cette nouvelle « Galerie de photographies » de 200 m2, en accès libre, a pour vocation de déployer plus généreusement toute la richesse de la collection de photographies du musée national d’art moderne, en proposant au public de nouvelles lectures d’un fonds riche de 40 000 épreuves et de plus de 60 000 négatifs. La photographie trouvera une nouvelle visibilité dans cette nouvelle galerie dédiée qui permettra la programmation régulière de trois expositions par an, thématiques ou monographiques, déclinées selon différents modules ; historique, transversal ou contemporain.

L’EXPOSITION INAUGURALE : JACQUES-ANDRÉ BOIFFARD DU 5 NOVEMBRE 2014 - 2 FÉVRIER 2015

LE Rijks Museum d'Amsterdam a également ouvert une nouvelle aile consacrée à la photo.

  • Photo de John Gutmann, San Francisco, 1936
John Gutmann, San Francisco, 1936
John Gutmann, San Francisco, 1936 © / John Gutmann, San Francisco, 1936

.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.