A l'occasion de son exposition au Festival du Regard à Cergy Pontoise (24 mai au 14 juillet) le photographe Cyrus Cornut nous raconte son regard sur les villes en chine.

Sun City
Sun City © Peter Granser

Le festival du Regard 2019 s'ouvre avec ces mots : "Voir pour apprendre, voir pour comprendre. Le monde d'aujourd'hui décrypté par les regards des photographes". Habiter est la thématique de cette quatrième édition, avec neuf expositions installées dans un lieu emblématique,  l’ancienne Tour EDF. Cette construction de grande hauteur située dans le Grand Centre de Cergy-Pontoise accueille le cœur du Festival.  En extérieur, huit expositions sont proposées dans le parc François Mitterrand et sur le Parvis de la Préfecture. 

Faire une liste de noms de photographes n'est pas élégant, mais j'espère qu'elle vous donnera envie de suivre le lien ci-dessous pour aller voir les expositions : Frank Kunert, Anne Rearick, Horense Soichet, Michael Wolf, Peter Granser, Arthur Crestani, Marie-Pierre Dieterlé, Yohanne Lamoulère, Peter Granser, Gidéon Mendel, Nikos Zompolas et l'astonaute Thomas Pesquet. 

Aujourd’hui, nous habitons un «village global» mais est-ce pour autant que nous connaissons bien les modes de vie de nos voisins, qu’ils vivent à quelques kilomètres ou aux antipodes ? Bien sûr les urbanistes, les sociologues, les architectes… se penchent régulièrement sur le sujet et le prix de immobilier reste un des marronniers de la presse et de la télévision. Mais la photographie va offrir une autre vision de cette question, en l’interrogeant sous de nombreux aspects, à la fois esthétiques et politiques. 

- Sylvie Hugues et Mathilde Terraube, Directrices artistiques du Festival du Regard.

"Les yeux rivés sur la Terre à quelques jours du retour, je pense particulièrement à ma mère que j’ai hâte de revoir - Bonne fête Maman !!"
"Les yeux rivés sur la Terre à quelques jours du retour, je pense particulièrement à ma mère que j’ai hâte de revoir - Bonne fête Maman !!" / Thomas Pesquet © ESA / NASA

Que l’on soit artiste ou photojournaliste, conceptuel ou factuel, dès que l’on photographie un habitat, on crée une nouvelle forme de connaissance de ce lieu, de son usage, de sa géométrie, de sa «personnalité». Les auteurs que nous avons choisi pour cette quatrième édition du Festival du Regard, sont les habitants engagés et concernés de ce grand spectacle du réel qui est à la fois vrai et imaginaire.

- Sylvie Hugues et Mathilde Terraube, Directrices artistiques du Festival du Regard.

La thématique "Habiter" est par ailleurs vue dans une exposition collective où figure Eugène Atget, Lucien Hervé, Robert Doisneau, Jean-Claude Gautrand, Jean-Christophe Bechet et Sabine Weiss.

Parc du Pas Saint Christophe - Cergy Pontoie, 1984
Parc du Pas Saint Christophe - Cergy Pontoie, 1984 / Robert Doisneau

Notre invité du jour, Cyrus Cornut, né en 1977 à Paris, expose deux séries à Cergy-Pontoise : "Chongqing, sur les quatre rives du temps qui passe" et "Voyage en périphéries".  Il nous raconte la série réalisée en Chine dans la ville de Chongqing, 34 millions d'habitants.

Je suis parti avec une chambre 4X5, c'est un appareil photo sur le modèle ancien, on met la tête sous un voile noir. Je prends cet appareil pour travailler lentement, pour me poser. Il y a un rendu esthétique particulier. La chambre permet une définition très importante : on a des détails, des petiots objets, des petits humains et à la fois l'échelle gigantesque de la ville avec des bâtiments très très hauts.

- Cyrus Cornut

Chongqing, sur les quatre rives du temps qui passe
Chongqing, sur les quatre rives du temps qui passe / Cyrus Cornut

Pour aller plus loin

Le festival du Regard à Cergy Pontoise se déroule du 24 mai au 14 juillet. Vous pouvez aller sur le site pour découvrir toutes les expositions, les visites commentées, les lectures de portfolios, le concours instagram et les rencontres avec les photographes.

Cyrus Cornut expose également à Paris, à la Fisheye Gallery du 25 mai au 22 juin 2019

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.