Stephen Dock est un jeune photographe de 29 ans qui a commencé très tôt dans le reportage en zone de conflit. Aujourd'hui, au delà des commandes passées par la presse, il construit des histoires telles qu'il les ressent en s'’éloignant du factuel. Rencontre avec un jeune homme qui questionne sa photographie.

Irlande du Nord, Belfast, Botanic Station, 2016
Irlande du Nord, Belfast, Botanic Station, 2016 © Stephen Dock

Il est l'un des finalistes 2018 du Prix Leica Oscar Barnack . "Architecture de la violence" est exposé au Leica Store à Paris. Il a 29 ans, il est né à Mulhouse.  Après des études de photographie à Lyon, il se dirige vers le photojournalisme et se confronte très rapidement au terrain. Il réalise ses premiers reportages pour la presse en France. Un premier sujet sur les hôpitaux publics au Venezuela en 2008 marque le début de mon engagement à l’international sur des sujets liés à la vie, ses différentes facettes et la place que l’homme peut y prendre. Ses reportages me conduisent en Cisjordanie, en Syrie, en Irlande, au Mali, en  République Centrafricaine, au Liban ou encore au Népal.  

Aujourd'hui, Stephen Dock s'interroge sur sa photographie, celle qu'il a pratiqué comme photojournaliste, et celle qu'il veut pratiquer dorénavant de façon plus personnelle : s'approprier l'espace, le terrain, en s'éloignant des faits, des actions visibles.

Je suis à la recherche d’une justesse, d’une forme qui me convienne et qui, peut-être, vous parlera. Il n’est pas simple de parler de la guerre, pas plus que de la photographier, ni de savoir ce que l’on en fait après. Les formes sont vastes, les supports encore plus. Dans ce flux d’images permanent, j’ai envie de tenter d’autres formes. Une forme qui entraîne, qui bouleverse, qui encercle, qui suggère, qui interroge. Quel est mon rôle de photographe ? Quel est le vôtre ? Ma photographie n’empêchera pas les conflits. Elle ne changera pas l’ordre des choses mais je souhaite qu’elle questionne. Et de tout cela... Qu’allez-vous faire ?

- Stephen Dock 

"Architecture du Visible" en Irlande explore la tension dans un pays qui a connu 30 ans de guerre civile. Les images de Stephen Dock répondent à la question : "Comment ce qui n’est pas visible demeure et laisse cette empreinte qui, inéluctablement fait de chacun de nous l’être que nous sommes ?"

Irlande du Nord, Belfast, Tiger Bay, 2014. Traditionnel "Bonfire" loyaliste du 11 juillet
Irlande du Nord, Belfast, Tiger Bay, 2014. Traditionnel "Bonfire" loyaliste du 11 juillet / Stephen Dock

Stephen Dock avance dans son métier de photographe en se tournant vers les plus grands : Jérôme Sessini, Stanley Greene, Francesco Zizola, Gilles Peress ou encore Stéphane Duroy contribuent à affiner les bases de son engagement dans la photographie. Trouver une écriture est sa quête, une écriture qui reflète sa vérité  face au monde qui l'entoure, aux évènements, aux hommes. 

Polyptyque, Irlande du Nord, 2017
Polyptyque, Irlande du Nord, 2017 / Stephen Dock

Le site de Stephen Dock est ici

L'exposition des deux finalistes 2018 du Prix Leica Oscar Barnack est à l’Espace Photographique du Leica Store, 105-109 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 PARIS jusqu’au 1er décembre.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.