Le Festival "Images" fait de Vevey un musée à ciel ouvert, on s'y ballade avec Cyrill Hatt et Cristina de Middel. A Toulouse Manifesto expose Richard Pak et Letizia Battaglia.

Le festival "Images" de Vevey
Le festival "Images" de Vevey © Radio France / Brigitte Patient

La Biennale des arts visuels se tient du 10 septembre au 2 octobre 2016

Le Festival Images Vevey transformera à nouveau la petite ville de la Riviera en capitale suisse de la photographie. Autour de la thématique de « l’immersion », le visiteur pourra découvrir 75 projets en plein air – parfois en format monumental – sur les façades, le lac ou dans les parcs, dans des lieux insolites en intérieur ainsi que des collaborations avec ceux qui font de Vevey une ville d’images à l’année.

Entièrement gratuit, le Festival Images est à la fois un véritable musée à ciel ouvert et une plateforme de qualité pour les artistes suisses et internationaux. Tous les deux ans, ce sont des dizaines de milliers de visiteurs qui découvrent en trois semaines le meilleur de la création photographique contemporaine.

Dans les rues de Vevey
Dans les rues de Vevey © Radio France / Brigitte Patient

Cyrill Hatt

Cyrill Hatt
Cyrill Hatt © Radio France / Brigitte Patient

Eléments de parcours
Né à Rodez en 1975 Cyrill Hatt vit et travaille dans le sud de la France. depuis 2003, il réalise des sculptures en envisageant la photo comme un matériau de construction. Il photographie sous tous les angles des objets du quotidien avant d'assembler en volume des tirages à l'aide d'agrafes.

EXPO à Vevey : Le Picotin
Cyril Hatt invite le public au sein de son mythique chalet Le Picotin, dont l’existence est connue de tous les festivaliers mais que seuls quelques privilégiés ont eu la chance de visiter. Juke-boxes, couvre-chefs, photos souvenirs, œuvres d’art, disques vinyles collectors, ainsi que toute une panoplie d’instruments de musique reconstitués en volume à grands coups d’instantanés, de scotch et d’agrafes : cette immense et fantasque collection nous plonge dans l’intimité du Picotin, au cœur d’une vie faite de passions et de rencontres.

Cette exposition a été présentée au Montreux Jazz Festival du 1er au 16 juillet (niveau B5 du 2m2c) avant de déménager à Vevey pour le Festival Images dans une version augmentée.

Piano
Piano © Cyrill Hatt
Moto
Moto © Cyrill Hatt

Cristina de Middel

Cristina de Middel
Cristina de Middel © Radio France / Brigitte Patient

Eléments de parcours
Née à Alicante en Espagne en 1975,Cristina de Middel a étudié les Beaux arts à Valence et la photographie à Barcelone et Oklaoma. Récompensé par de nombreux prix, son travail interroge avec humour la véracité de la photographie en tant que document.

EXPO The Perfect Man
Le Festival Images coproduit la nouvelle série de Cristina de Middel avec qui il a une relation de longue date. Cette nouvelle série prend comme point de départ une parade annuelle de Charlie Chaplin à Adipur, en Inde. En documentant cetteréappropriation de la culture occidentale par la population indienne, Cristina de Middel construit une narration pour questionner avec humour les conditions de travail dans les pays en plein développement économique et le rôle de l’homme dans une société post-industrielle. La série est exposée autour de la célèbre statue de Charlie Chaplin sur le Quai Perdonnet, devant laquelle les touristes aiment à prendre des selfies, ainsi que dans une galerie en intérieur.

Charlie Chaplin
Charlie Chaplin © Cristina de Middel
Cropped
Cropped © Cristina de Middel

Rencontres Photographiques de Toulouse -

Créé en 2002 par un collectif d’artistes, le Festival ManifestO est l’invitation toulousaine à la photographie contemporaine internationale. Un appel à auteurs ouvert à tous, sans condition d’âge, de nationalité ou de statut et sans aucun thème imposé. Un jury indépendant renouvelé à chaque édition qui sélectionne entre 10 et 15 travaux parmi l’ensemble des propositions reçues. Chaque année près de 20.00 visiteurs arpentent le festival sur 2 semaines d’expositions. Depuis 2007, le festival se place sous le parrainage d’un photographe de renom, cette année Letizia Battaglia est l’invitée d’honneur. Avec un courage et une détermination sans faille, elle a produit le plus poignant témoignage photographique sur la Mafia et la vie palermitaine du XXe siècle.
14ème édition du 16 septembre au 01 octobre 2016

Letizia Battaglia

Letizia Battaglia
Letizia Battaglia © Jacques Sierpinski

Grande dame de la photographie italienne, l’artiste a documenté pendant plusieurs décennies, la violence de la mafia. Elle commente ici la genèse d’une image.
Regardez voir lui consacrera prochainement une émission entière.

La bambina con il pallone - Palerme - 1980
La bambina con il pallone - Palerme - 1980 © Letizia Battaglia

Richard Pak

Richard Pak et Brigitte Patient
Richard Pak et Brigitte Patient © Jacques Sierpinski

Eléments de parcoursArtiste français né en 1972, Richard Pak pratique une photographie du sensible pour s’intéresser notamment à ses contemporains dans la sphère privée ou publique. Il navigue entre représentation du réel et évocation du fictionnel.Ses œuvres font parties de collections publiques et privées dont celles de la Bibliothèque Nationale de France, Le Château d’Eau, Le Centre Atlantique de la Photographie.

Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse
Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse © Richard Pak
Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse
Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse © Richard Pak
Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse
Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse © Richard Pak

Richard Pak expose Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse à Manifesto
S’il est établi qu’une fonction de l’art est de procurer un plaisir esthétique, il est plus rare que cette même émotion soit la matière de l’artiste. Mise en abîme de l’œuvre dans l’œuvre et résolument ancrée dans le champ d’une photographie du sensible, "Je ne croirai qu’en un Dieu qui danse" est une recherche sur la représentation de l’émotion esthétique.

Regardez-voir aussi

  • La Galerie Vu expose, pour la première fois en France, la suédoise Monika Mac Donald, du 15 septembre au 22 octobre. Après une exposition au Fotografiska Museum de Stockholm et la publication d’un premier ouvrage aux éditions Kehrer. en savoir +

Ce sont des portraits plein cadre de femmes au regard franc et direct. D’étonnantes parcelles de corps sont accrochées au mur, une plante de pied, deux mains qui tricotent, une brosse à cheveux remplie de cheveux blonds ou blancs... des images qui évoquent la perte, de foison, de féminité...un coup de cœur. Brigitte Patient

  • 9 reportages à découvrir à St Brieuc PHOTOREPORTER jusqu’au 30 octobre, (entrée libre), d'Anne Ackermann à Kazuma Obara en passant par Gaël Turine... que du bon ! en savoir +
  • A l’occasion de la Nuit blanche, Regardez voir vous recommande: Back to back, une installation de Claudie Rocard Laperouza, au 147 Rue Cardinet dans le 17eme à Paris. en savoir +

Programmation musicale

  • Benjamin Biolay - Miss miss (Barclay - 2016)
  • Placebo - Jesus son (Elevator Lady - 2016)
  • Sophie Hunger - Round and round (Two gentlemen - 2015)

L'équipe

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.