Le Photographe américain Ralph Gibson maître de l'effet dramatique avec ses images "minimalistes", s'aventure en couleur, vers plus d'abstraction encore...

Brigitte et Ralph Gibson © Fanny Leroy
Brigitte et Ralph Gibson © Fanny Leroy © Radio France

« Lorsque mes yeux sont ouverts je commence mon travail » Ralph Gibson

Eléments de parcours

Ralph Gibson est né en 1939 à Los Angeles. Son père est l’assistant d’Alfred Hitchcock. Dans sa jeunesse, il fréquente les plateaux de cinéma et réalise quelques rôles de figuration auprès d' Hitchcock ou Nicholas Ray. La séparation houleuse de ses parents, lui fait quitter précocement l’école et s’engager dès 17 ans dans la Navy. Il atterrit par hasard à « l'école navale de photographie » où il découvre simultanément le monde et le médium photographique. Dans les années 60, il est séduit par la Beat génération, s’installe à Los Angeles où il devient l’assistant de Dorothea Lange. Revenu à N.Y. il travaille aux côtés de Robert Frank et rencontre Larry Clark et la photographe Mary Ellen Mark.

Il se met à vivre la nuit et dormir le jour, la photographie devient l'instrument de son introspection. En 1970 paraît "The Somnambulist", livre fondateur du renouveau occidental de la photographie qui lui apporte la reconnaissance de ses pairs et la notoriété. Dès lors il quitte la photo commerciale pour se consacrer à ses propres projets artistiques. Ralph Gibson est reconnu comme un maître de l'effet dramatique surréaliste et de l'abstraction. Ses photographies "minimalistes", à fort contraste noir et blanc, représentent souvent des éléments géométriques ou des gros plans sur des parties du corps. Très attaché au livre photographique il mène en parallèle un travail d’éditeur photo avec sa propre maison d'édition : Lustrum Press. Ce Francophile, fin connaisseur de littérature et de musique, est aussi guitariste.

Ralph Gibson et Michel Zlotowski qui traduit ses propos © Fanny Leroy
Ralph Gibson et Michel Zlotowski qui traduit ses propos © Fanny Leroy © Radio France

PHOTOS CHOISIES

Mary Hellen Mark © Ralph Gibson
Mary Hellen Mark © Ralph Gibson

Nous étions jeunes, nous ne sommes rencontrés chez Magnum. C’est une grande amie, hélas morte il y a peu.

Mary Jane in Sardaigna © Ralph Gibson
Mary Jane in Sardaigna © Ralph Gibson

L’ombre est au cœur de mon travail, elle soustrait des éléments et des infos pour ne garder que l’essentiel. R. Gibson

Cactus, nuage et ciel, Vertical Horizon © Ralph Gibson
Cactus, nuage et ciel, Vertical Horizon © Ralph Gibson

J'élimine du champ de vision tout ce qui serait superflu par rapport au contenu que je désire obtenir.  R. Gibson

Trottoir et bande rouge, Vertical Horizon © Ralph Gibson
Trottoir et bande rouge, Vertical Horizon © Ralph Gibson

Je m’amuse à prendre des photos de rien, dont le sujet est tellement mince humble que c’est l’acte de perception qui compte seul...  R. Gibson

EXPOSITION

Ralph Gibson expose "Vertical horizon" à la Galerie Thierry Bigaignon

Galerie ouverte du mardi au samedi, de 12h à 19h, et sur rendez-vous.

Ces images de Ralph Gibson sont de véritables oxymores visuels, d’où le titre de Vertical Horizon ». Thierry Bigaignon

Dix-sept ans après la rétrospective que lui a consacrée la Maison Européenne de la Photographie, Ralph Gibson revient à Paris avec une sélection de douze photographies couleur, grand format et totalement inédites. Connu avant tout pour ses clichés en noir et blanc contrastés, le célèbre photographe américain explore le champ de la couleur depuis l’arrivée du numérique.

À 77 ans, Ralph Gibson ne renonce pas à ce qui fait son identité de photographe. La nouvelle technologie prolonge intuitivement sa démarche entre abstraction et figuration. Plus que jamais, Ralph Gibson coupe au cordeau l’espace de sa photo et travaille sur les oppositions. De cette frontière entre lignes et volumes naît une tension forte, à l’intérieur-même du cadre, renforcée par le format « portrait ».

Sa maîtrise dans la composition quasi graphique, voire abstraite, de l’image, ne l’a jamais mis à l’écart d’une sensualité qui est comme la marque de fabrique de ses photographies. Il est temps de redécouvrir Ralph Gibson. Gilles Mora, historien et critique, spécialiste de la photographie américaine.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.