Chaque samedi, Regardez voir vous offre la crème des émissions de l’année agrémentée d’un portrait inédit. Ce samedi, retrouvez Anne Rearick et découvrez Sébastien Van Malleghem

Couple se séparant photographié dans un village du pays basque
Couple se séparant photographié dans un village du pays basque © Anne Rearick

Ce couple, que je connaissais bien était en pleine séparation, je suis arrivée à ce moment là et j'ai fait trois photos...

Anne Rearick

Brigitte Patient et Anne Rearick
Brigitte Patient et Anne Rearick © Radio France / Fanny Leroy

Je crois qu’on a assez de violence autour de nous, je m’intéresse plutôt à la beauté et à l’humanisme.

Éléments de parcours

Elle est américaine et, à part elle, personne ne pourra comprendre l’histoire d’amour, qui dure depuis quinze ans, et qui s’est tissée entre cette jeune femme raffinée et l’espace du Pays Basque français qu’elle a investi pour le photographier. Elle a aimé des espaces, des gens, des paysages, des perspectives, des anecdotes, des relations des gens aux animaux, des enfants aux bêtes et aux arbres et, discrètement, elle a, avec une rare tendresse, enregistré ces moments qui étaient tellement éloignés de sa propre culture. Elle s’inscrit, évidemment, dans une tradition de la photographie documentaire, qui lui permet d’approcher avec une grande liberté une évidente sympathie, une simple envie de garder trace, des moments qu’elle vit, par choix, dans ce territoire à la culture complexe qui lie la France à l’Espagne. Pas de souci politique, pas de choix biaisé, simplement le bonheur de deux découvertes. D’une part celle d’un paysage, parfois traversé dans le lointain par un personnage qui va le structurer et dont elle apprécie la beauté, par ailleurs la découverte de gens, ordinaires et à la richesse exceptionnelle qui acceptent, entre travail et dialogue, d’abandonner leur image à la photographe. Et elle sait, aux États-Unis ou en Afrique du Sud, porter le même regard généreux sur les gens pour des images qui veulent, avant tout, nous dire le plaisir de l’instant et la qualité de la rencontre.

Photos choisies

deux amis dans les Appalaches
deux amis dans les Appalaches © Anne Rearick

Cette photo est prise en attendant de tuer un mouton. C’est un univers assez brut, où l’on côtoie les serpents et toutes sortes de bêtes... C’était un peu un voyage en enfer pour moi.

Petite fille et son âne dans la vallée d’OSSAU, Pays basque
Petite fille et son âne dans la vallée d’OSSAU, Pays basque © Anne Rearick

J’ai souvent photographié des petites filles. C'est une forme d'autoportrait

Couple de jumelles dans l'Idaho
Couple de jumelles dans l'Idaho © Anne Rearick

Cela fait partie de mon travail de construire des relations profondes, cela permet des photos plus poétiques

Afrique du Sud, dans le township de Langa , un des plus vieux de Cap Town
Afrique du Sud, dans le township de Langa , un des plus vieux de Cap Town © Anne Rearick

Cet homme reconstruisait sa maison suite à un incendie. Cela arrive souvent à cause des poêles à bois et des lampes à pétrole. Il m’a impressionné, car malgré sa situation il s’est livré à mon appareil avec une dignité et une ouverture incroyable.

►►►POUR ALLER + LOIN

Anne Rearick fera une résidence pour le Festival Images singulières à Sète où elle exposera son travail en 2017.
Les éditions Bec En L'Air éditeront un nouvel ouvrage à cette occasion.
Elle participe également au projet La France Vue D'Ici pour lequel elle continue de photographier le pays basque.

Sébastien Van Malleghem

Sébastien Van Malleghem
Sébastien Van Malleghem © Nanna Dis

Eléments de parcours

Sébastien Van Malleghem est un photographe belge diplômé en 2009 de l'Ecole Supérieure des Arts "Le 75". Depuis 2008, il s'est engagé dans l'élaboration d'un triptyque consacré à l'exploration du système judiciaire, dont Police (2008-2011) et Prisons (2011-2014) constituent les deux premiers opus. Au terme d'une incursion en Libye sur les ruines de la dictature de Kadhafi (The Ruins of the Power, 2012), Van Malleghem se recentre sur l'Europe pour s'intéresser aux junkies, Sdf, artistes et contestataires à la dérive que régurgite la capitale allemande : The Last Shelter clôture en 2014 un reportage initié à l'occasion d'une invitation de deux mois en résidence d'artiste à Berlin (2013).

Il explore les fractures humaines et sociétales, la marginalité et le dévoiement de l'insoumission, l'échec. Traversé d'une compassion amère, il exsude le chaos des univers mentaux, la fragilité des mondes intérieurs, l'évanescence de l'humain.

Lauréat 2015 du Prix Lucas Dolega & du Bozar Monography Award avec Prisons, Sébastien Van Malleghem inscrit son empreinte dans la lignée des photojournalistes profondément attachés à la liberté d'expression, à l'implication sur le terrain et à la prise de position assumée. Les images de l'auteur ont par ailleurs fait l'objet de nombreuses récompenses, publications et expositions à travers le monde. Son dernier livre « PRISONS » aux éditions André Frère reçu le titre de l'un des meilleurs ouvrages photographiques par TIME en décembre 2015.

Photos choisies

Femme dans une prison de Bruxelles
Femme dans une prison de Bruxelles © Sébastien Van Malleghem

C’est une photo prise dans une prison de femmes à Bruxelles. J’aime cette image de femme qui bronze entourée de bêton. Elle m’a touchée dans sa dignité. C’est ce que je cherche à montrer dans mes images

Détenu parlant avec un maton à travers la grille
Détenu parlant avec un maton à travers la grille © Sébastien Van Malleghem

Cette image du grillage imprimé sur la peau et le corps du détenu est très forte… le détenu est comme grillagé à l’intérieur de lui-même… B. Patient

►►►POUR ALLER+ LOIN

Parutions
Prisons
, Sébastien Van Malleghem, André Frère Editions
Ce travail témoigne d’un reportage autofinancé depuis 2011 au sein d’une dizaine d’établissements pénitentiaires, dans le prolongement d’une étude de plusieurs années consacrée à la Police belge et à son travail de terrain. Prisons a pour but d’ouvrir le regard sur les détenus; de mettre la lumière sur les carences d’un système judiciaire et carcéral obsolète et pourtant inscrit, encore aujourd’hui, dans le pays qui m’a enseigné les idéaux de justice et d’humanité.
Pourquoi ferme-t-on les yeux sur les destins brisés? Sur ceux qu’ils brisent?

Son prochain livre à paraître : North-Road, en 2017.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.