"Les enfants du Paradis" de Marcel Carné, Cioran, Yvette Guilbert et Henri Salvador, Edward Hopper... Retrouvez tous les remèdes de notre invité !

William Sheller chez lui près d'Orléans, mars 2021
William Sheller chez lui près d'Orléans, mars 2021 © Maxppp / Le Parisien

William Sheller

Initié très jeune à la musique, William Sheller commencera par découvrir le jazz, puis viendront les cours de piano et le conservatoire.

Cette formation approfondie en musique classique lui permettra de composer une messe, une comédie musicale, des musiques de films, des symphonies, des concertos et des chansons.

La découverte des Beatles va changer sa vie, William Sheller décide d’orienter sa carrière vers la variété et la pop- rock.

En 1968, sa composition de My year is the day des Irresistibles attire déjà l’attention.

Un premier titre à succès viendra en 1975 avec Rock ‘n’ Dollars.

Suivront quarante ans d’une carrière musicale riche et nombreux concerts.

En mars dernier, William Sheller a publié son autobiographie William, aux Éditions des Équateurs.

Les remèdes de William Sheller

  • Les enfants du Paradis de Marcel Carné (1945)
  • Le spleen est une source d’inspiration précieuse
  • La citation : « Le malheur de l’homme est de croire qu’il est sur la terre pour y faire quelque chose »
  • De l’inconvénient d’être né - Émile Cioran (1973)
  • Partie carrée chez les Boudin et les Bouton - Yvette Guilbert (1937)
  • Faut rigoler - Henri Salvador (1960)
  • Edward Hopper
  • Jouer avec les chiens des voisins qui entrent dans mon jardin

La gourmandise d'Eva Bester

"En littérature, je suis pour le grand contre le petit et, en politique, je suis pour les petits contre les grands." Victor Hugo

La programmation musicale

  • J'me gênerai pas pour dire que je t'aime encore - William Sheller (1978)
  • Medicine - Nick Waterhouse (2021)
  • Faut rigoler - Henri Salvador (1960)
Les invités
L'équipe