Babx
Babx © Radio France

En trois albums, dont le récent "Drones personnels", l'auteur-compositeur-interprète Babx s'est affirmé comme l'un des chanteurs les plus inventifs du moment, héritier croisé d'un Ferré et d'un Morrison. Il nous livre ce soir ses remèdes au spleen :

- Le Monde comme volonté et comme représentation d’Arthur Schopenhauer (1819), PUF, collection « Quadrige », 2004

  • L’imbécillité et le dogmatisme , qui préservent de la tristesse : « L’optimiste est un imbécile heureux et le pessimiste, un imbécile malheureux ». Bernanos

- L’aquagym

  • Les spaghettis aux oursins , la soupe de légumes de sa grand-mère et le poulet saltimbocca : deux tranches de lard, une escalope de poulet, une figue et un peu de basilic ; le tout à la poêle

  • L’Origine du monde , de Gustave Courbet (1866) : à voir au Musée d'Orsay

  • Calmos , de Bertrand Blier, avec Jean-Pierre Marielle et Jean Rochefort (1976) inspiré du « Petit ramoneur », Contes de la folie ordinaire , Charles Bukowski

  • Le bus qui part en tournée, « ce chez nous que l’on emporte partout », et la route de manière générale.

- « Respect » d’Aretha Franklin dans l’album I Never loved a man (The Way I Love You) , 1967

Ça lui donne le cafard

  • Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy (1964)

  • « Não Fala de Maria » de Chico Buarque (1969)

La Gourmandise d’Eva Bester

Hot tub time machine, de Steve Pink (2010), avec John Cusack

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.