Yannick Jaulin est originaire de Vendée. Il est marqué dès l'enfance par la pratique du parlanjhe, dit aussi poitevin-saintongeais, langue romane d'oïl. Fils d'agriculteurs, rural dans l'âme, le poitevin est sa langue maternelle. Il en fait une de ses principales sources d'inspiration. Dans sa jeunesse, il devient l'un des animateurs de l'Aigail, une des sections de l'Amicale laïque d'Aubigny et l'un des membres très actifs de l'UPCP. Outre un travail considérable de collecte des musiques, chants, danses, contes et autres traditions, ce groupe produit alors des spectacles de création, librement inspirés de ce fond culturel. Après avoir collecté des histoires de villages mêlant rock et conte, il finit par basculer complètement du côté des mots. De bistrots en cimetières, le conteur croise fées et menteurs, cherchant les caractères qui, depuis que l'homme est l'homme, traversent et agitent le monde. Yannick Jaulin transforme ces petites mécaniques humaines en histoires à la fois ancrées dans leurs temps et universelles. Sa poésie personnelle, zébrée d'humour, empreinte de mots d'hier et d'aujourd'hui, en fait un artiste décalé de la scène française, résistant aux classifications. En 1996, la Cie Yannick Jaulin, Le beau Monde? , s'implante à Pougne-Hérisson. Elle y porte ses propres spectacles et poursuit la direction artistique des projets culturels. Elle impulse la ligne artistique : recherches sur l'oralité, sur différentes formes de paroles et d'histoires. Le milieu rural devient un champ d'expérimentation perpétuel, terrain d'innovation et d'exigence artistique. Depuis 1992, Yannick Jaulin a initié une manifestation loufoque « Sacré Nombril » qui a lieu tous les deux ans dans ce petit village des Deux-Sèvres.

Les remèdes de Yannick

Le Robert Historique de la langue française ou plus généralement se plonger dans un dictionnaire

La vie est belle __ deCapra The Clash,Magnificent seven Bob Marley, Redemption song Vampire week end, M79 Le recentrage, la nécessité de se remettre en lien avec soi-même, se s’ancrer

Cueillir des fruits dans un arbre (cerises pour la saison, prunes ces jours-ci)

Jouer avec Irène, ma fille de 3 ansBonaventure Gacon le clown méchant et formidable Un vieux paysan dans une cave de vendée parlant de sa vie sexuelle On est y pas bien ma mère et pi moi, pas d’enfants ni l’un ni l’autre!La lucidité est la blessure la plus rapprochée du soleil (René Char) Un goulibeur (broyé du poitou): une galette autogérée. on la brise à coups de poing et chacun prend ce qu’il estime être son besoinUn verre de syrah en vin naturel (genre cuvée en avant doute de la Grange Bartas un vin d’Ardèche, peu alcoolisé, bonheur)L’annonciation de Fra Angelico (parce que je travaille dessus pour le prochain spectacle et que ça me met en Le jour de mes 50 ans, je voulais voir un ours. j’etais dans le Séquoia Park en Californie avec ma chérie. j’ai vu mon ours solitaire ce jour là, au milieu du chemin, comme un rendez vous.

Son remède au bonheur

Lire un livre de Ernest Perrochon (seul Goncourt né en deux sèvres)Ecouter Ne me quitte pas de Brel

La Gourmandise Fantôme d'Eva Bester

Le Héros aux milles et un visages , Joseph Campbell, éditions Oxus, 2010.

Son test de Rorschach

test de Rorschah de Yannick Jaulin
test de Rorschah de Yannick Jaulin © Antoine Héraly
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.