Certaines de ses compositions titillent sans doute vos oreilles. Depuis plus de quarante ans, la musique de Vladimir Cosma accompagne les grands succès du cinéma : Le Bal ,La Boum ,Le grand blond avec une chaussure noire ,Le Dîner de Cons ...

Né à Bucarest dans une famille de musiciens, Vladimir Cosma arrive en France en 1963, avec deux premiers prix dans ses valises (violon et composition). Tout en se formant auprès de Nadia Boulanger, il s’intéresse au jazz, à la musique de film et aux musiques populaires. En 1968, il signe la musique d'Alexandre le Bienheureux, d'Yves Robert : début d'une longue collaboration entre les deux hommes, et d'une fructueuse carrière musicale.

Outre ses compositions pour le cinéma et la télévision - plus de trois cents - , Vladimir Cosma s'est essayé à d'autres genres : divertissement pour narrateur et orchestre (Eh bien ! dansez maintenant ), opéra (Marius et Fanny ), comédie musicale (Les Aventures de Rabbi Jacob ), cantate (1209 ).

Il se produit régulièrement à la tête de grands ensembles symphoniques ; une tournée est d'ailleurs prévue en 2014.

On peut consulter son livre d’entretiens réalisés avec Vincent Perrot, Vladimir Cosma, comme au cinéma publié aux Editions Hors-Collection en 2009.

Vladimir Cosma
Vladimir Cosma © Vincent Dargent (Creative Commons)

Les remèdes de Vladimir Cosma

L’humoriste Coluche , qui joua dans Banzaï , L’aile ou la cuisse , L’inspecteur La Bavure et réalisa le film Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine , films dont Cosma composa la musique. Vous avez entendu un extrait de la chanson « Le chevalier Blanc » issue de ce film.

Des citations « Pour faire un mauvais musicien, il faut au moins cinq ans d’études, tandis que pour faire un mauvais comédien, il faut à peine dix minutes ». Coluche

« Il n’y a pas de problème puisqu’il n’y a pas de solution ».

« Il y a des moments où tout réussit. Il ne faut pas s’effrayer. Ça passe ». Jules Renard

Le film Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury avec Louis de Funès (1972)

Son centre du monde : Le studio Davout , ancienne salle de cinéma, dans lequel il a enregistré la plupart de ses œuvres

Les ouvrages de Groucho Marx : Mémoires capitales (1985), Mémoires d’un amant lamentable (1963). Par exemple : « Economisez l’eau…prenez votre douche avec une amie ».

Une passion : la natation

Le Spritz : du vin rouge ou blanc coupé avec de l’eau gazeuse ou du soda et servi frais !

Le dessinateur Plantu , dont l’humour et la critique ne sont « ni méchantes ni méprisantes ».

Un antidote musical : toutes les chansons dePaul Mizraki , notamment composées pour l’orchestre de Ray Ventura et ses collégiens. Par exemple, « Tout va très bien, Madame la Marquise » , 1935. (Le thème de la chanson est prolongé dans le morceau « C’est normal » de Brigitte Fontaine et Areski Belkacem, 1973).

Une punition

La grandiloquence de La Tétralogie de Richard Wagner

La gourmandise d’Eva Bester

Pierre Desproges chantant « Merci qui, merci mon chien », 1979

La vidéo à voir sur le site de l'iNA :

http://www.ina.fr/video/I05003768/dans-son-jardin-pierre-desproges-chante-merci-video.html

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.