"Cocorico Monsieur Poulet" de Jean Rouch, "L'asperge" de Manet, un roman de Joseph Heller, l'amitié, Kafka ou encore les Rolling Stones, retrouvez tous les remèdes de notre invité !

Brice Matthieussent
Brice Matthieussent © AFP / Ulf Andersen / Aurimages

Brice Matthieussent est un écrivain, traducteur et éditeur, docteur en esthétique. 

Il a signé près de deux cent traductions d'après de nombreux romanciers, essayistes et poètes anglo-saxons : Jack Kerouac, Bret Easton Ellis, Charles Bukowski, John Fante, Jim Harrison. Paraissent le 25 avril , La crued'Amy Hassinger (Ed. Rue de l'échiquier) et le 16 mai, Sur la route et en cuisine de Rick Bass (Ed. Christian Bourgois). 

Il est aussi l'auteur d'essais et de romans, dont le dernier en date Identités françaises(Phébus) a paru en 2017. Son prochain roman, Le joueur et son ombre (Phébus) paraîtra en août et ses carnets de voyage à Saint-Pétersbourg, Les jours noirs (Arléa), seront en librairie d'ici l'automne.  

Les remèdes de Brice Matthieussent 

  • Le road-movie « Cocorico Monsieur poulet » du trio franco-nigérien, Dalarou, formé par Jean Rouch, Damouré Zika et Lam Ibrahim Dia (1974)
  • « L'asperge » d’Édouard Manet (1880) 
  • Un risotto cuisiné et partagé avec des êtres chers
  • La marche, plusieurs heures par jour, comme Thoreau
  • « L’Ingénieux Hidalgo Don Quichotte de la Manche » de Miguel de Cervantès (1605 et 1615) dans la traduction de Jean-Raymond Fanlo (Livre de Poche) 
  • Le roman satirique« Catch-22 » de Joseph Heller (1961), traduit par Brice Matthieussent (Grasset)
  • Boris Vian, « La complainte du progrès » (1955)
  • Les Rolling Stones, « You can’t always get what you want » (1969)
  • « Un livre doit être la hache pour briser la mer gelée en nous », une citation de Franz Kafka tirée d'une lettre adressée à son ami et compatriote, Oskar Pollak (écrite en janvier 1904)
  • L'autobiographie de Jim Harrison, « En marge : mémoires »

La gourmandise d'Eva Bester 

« La route de Los Angeles » de John Fante (1985) traduit par Brice Matthieussent 

Programmation musicale :

  • Vanessa Paradis, « Kiev »
  • Vampire Weekend, « Harmony Hall »
Les invités
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.