"Bedazzled" de Stanley Donen, Claude Perdriel, une lettre, Winston Churchill, Alexandre Soljenitsyne, voir de vieux amis, Claude Nougaro, Duke Ellington, les Beach Boys, Francis Blanche, Ricky Gervais, Emil Schult... Retrouvez tous les remèdes de notre invité !

Bertrand Burgalat, au piano
Bertrand Burgalat, au piano © Getty / Foc Kan/WireImage

Bertrand Burgalat est chanteur, musicien, compositeur, arrangeur et producteur, et l’un des artistes les plus créatifs de notre époque.

Il commence le piano classique à 6 ans. À 10 ans, il voit Pink Floyd en concert et dès ce jour, sa curiosité musicale est en éveil.

Dans les années 70, il se passionne pour les débuts de l'électronique, via le groupe allemand Kraftwerk.

Jusqu’à ses 13 ans, il vit à Colmar où il découvre le rock et décide de faire carrière dans la musique.

Il a collaboré à près de 200 disques, composé pour  Marc Lavoine, arrangé Supergrass et remixé Depeche Mode.

Au cinéma, il a signé les musiques de films de Cyril Collard, Valérie Lemercier ou encore d'Eva Ionesco.

En 1995, il crée Tricatel, label très novateur qui propose de faire découvrir une palette d'artistes d'horizons très variés et dédié aux projets inédits ou inclassables.

En 2015, il publie Diabétiquement vôtre, un essai sur le diabète, mêlant autobiographie, témoignages et enquête.

Il a composé la bande-originale du film Les apparences de Marc Fitoussi, qui sortira en salles le 23 septembre 2020.

L'action peut être un remède

Les remèdes de Bertrand Burgalat

  • Bedazzled, Stanley Donen (1967)
  • Son idée consolatrice : l'itinéraire de Claude Perdriel, dans le livre Sans oublier d’être heureux (la vie très imprévue de Claude Perdriel inventeur industriel et homme de presse) de Marie-Dominique Lelièvre - Ed. Stock (2016)
  • Une lettre de son père, écrite pour ses 11 ans
  • La citation de Winston Churchill : “Le succès c’est d’aller d’échec en échec, sans perdre son enthousiasme.”
  • Texte : Le discours de Harvard, extrait du livre Le déclin du courage d'Alexandre Soljenitsyne (1978)
  • Voir de vieux amis
  • C’est ça la vie, Claude Nougaro (1971) (Album Sœur Âme)
  • Something 'Bout Believing, Duke Ellington (1968)
  • God only knows, The Beach Boys (1966) (Album Pet Sounds)
  • Et aussi :
  • Blossom Dearie, Long Daddy Green
  • Tighten up, Archie Bell and the Drell
  • Waterloo Sunset, The Kinks
  • La reprise de I am a believer par Robert Wyatt
  • Song for insane times, Kevin Ayers
  • Ce qui le rend triste : faire les courses seul dans un supermarché
  • L’Observatoire, sketch de Francis Blanche
  • La série Extras pour l’humoriste Ricky Gervais
  • L'artiste peintre allemand Emil Schult

La gourmandise d'Eva Bester

Le petit ouvrage Dogs days, de David Hockney aux éditions Thames and Hudson

La programmation musicale

  • Don Bryant - A nickel and a nail (2017)
  • Bertrand Burgalat - Musées et cimetières (2017) (Album Les choses que l'on ne peut dire à personne)
  • God only knows, The Beach Boys (1966) (Album Pet Sounds)

Première diffusion de cette émission le 11 juin 2017

Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.