Jean-Claude Carrière
Jean-Claude Carrière © Radio France / Pascal Gros

Né à Colombière-sur-Orb (Hérault) en 1931, Jean-Claude Carrière a grandi dans une famille de viticulteurs à laquelle « Le Vin bourru » rendra hommage (Plon, 2000). Après des études de lettres et d'histoire, il publie très tôt un premier roman (Lézard, 1957), puis une série de rencontres déterminantes-Tati, Étaix, Buñuel-orientent son destin vers le cinéma, l'amenant à travailler avec Louis Malle, Volker Schlöndorff, Andrzej Wajda ou Jean-Paul Rappeneau.

Scénariste, il est aussi dramaturge, essayiste, comédien, dessinateur, metteur en scène, traducteur, humoriste, et voyageur. De l'Inde au Mexique, rares sont les pays où cet « esprit libre » n'a promené sa curiosité.

L’académie américaine des arts et sciences du cinéma va récompenser sa longue carrière : il se rendra à Hollywood le 8 novembre prochain pour recevoir un Oscar d’honneur.

Les remèdes de Jean-Claude Carrière

"Anthologie de l'Humour 1900", de Jean-Claude Carrière (Les éditions 1900).

Un court-métrage de Laurel et Hardy, n'importe lequel.

"Il y avait des arbres" de Charles Trénet, un moment de bonheur, ou "Framboise" de Boby Lapointe.

Un système de pensée: tout système conduit à la mélancolie. Donc, pas de système. Le hasard. A la rigueur l'hédonisme. Le plaisir comme seule réalité.

Le sexe, ou comme substitut regarder dormir un chat, par exemple.

Le spectacle de la rue. Et aussi Pierre Desproges et Coluche, naguère.

"Si tu n'as qu'un œuf, mets-le dans plusieurs paniers". Ou encore: "Il faut mêler l'agréable à l'agréable".

Les oeufs brouillés aux truffes.

Le peintre Clovis Trouille peut-être, et Saul Steinberg.

L'Inde, n'importe où.

Son remède au bonheur

Un tournoi de golf à la télévision.

La gourmandise d’Eva Bester

« Les esquimaux ne construisent pas d’Igloo : encyclopédie insolite et étrange des pays du monde », aux éditions Arthaud.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.