Henri Michaux, Janis Joplin et Georges Perec...Voici quelques-uns des remèdes de notre invité, à écouter sans plus attendre !

Georges Didi-Huberman
Georges Didi-Huberman

Eva Bester s'entoure aujourd'hui d'un philosophe ethistorien de l'art ! Auteur de très nombreux essais sur la puissance des images, Georges Didi-Huberman enseigne à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Il fut récemment le commissaire de l'exposition Soulèvements au Jeu de Paume. Dernière parution : Ninfa profunda : essai sur le drapé-tourmente (Gallimard, avril 2017).

► LIRE AUSSI | Georges Didi-Huberman à Eva Bester : “Votre titre est bizarre […] la mélancolie ce n’est pas une maladie !”

Les remèdes de Georges Didi-Huberman

  • La rage, de Pier Paolo Pasolini

Georges Didi-Huberman : "Je considère La Rabbia comme un chef d’oeuvre à beaucoup d’égards, il anticipe beaucoup de choses que nous aimons beaucoup chez Godard... Il y a tout un rapport compliqué entre Pasolini et Godard, ce n'est pas la peine d'y revenir…"

  • Admirer quelque chose ou quelqu’un

Georges Didi-Huberman : "J’ai regardé un spectacle en septembre du danseur de flamenco Israel Galván, j’ai attendu que l’année universitaire se passe et dès que les vacances sont arrivées je suis allé le voir, et je l’ai observé pentane deux mois. Il donnait des cours, il faisait des spectacles. J’étais assis dans un coin de la pièce, par terre je ne disais rien, je ne lui ai posé quasiment aucune question . je l’ai juste admiré, voilà, et puis à la fin j’ai écris un livre. "

  • Sigmund Freud, Walter Benjamin, Ernst Bloch

Georges Didi-Huberman : "Ce qui m’intéresse [chez Freud] c’est le rapport entre mémoire et désir".

  • L’Infini turbulent, d'Henri Michaux

Georges Didi-Huberman : "Il revient au désir de se faire vague"

  • L’article de Georges Perec « Mise en évidence expérimentale d’une organisation tomatotopique chez la soprano (Cantatrix sopranica L.) ».

Georges Didi-Huberman : "Je suis chercheur, la rhétorique savante je connais ça par cœur ; lui il est à la fois dans le plaisir et dans la moquerie de ça"

  • Bobo Léon, de Boby Lapointe et Summertime, de Janis Joplin

Georges Didi-Huberman : "jouer avec les langages comme jouent les enfants. C’est plus évident chez Perec parce que c’est un grand écrivain mais on sent tout à fait ça chez Boby Lapointe aussi. On joue mais on n'oublie rien. "Il va caner Léon". Ou n'oublie pas la mort"

C'est des musiques que j'aime beaucoup parce qu’elles ne parlent pratiquement que de malheur mais dans une joie et dans une fête extraordinaire.

  • Les trois séries de gravures de Francisco de Goya : Les Désastres de la guerre, Les Caprices, Les Disparates.

Georges Didi-Huberman : "C’est à crever de rire aussi Goya [...] C’est un maître du burlesque !"

  • Tracts clandestins de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale (dans Papiers de l’urgence. Tracts et papillons clandestins de la Résistance, dir. P. Turlais, Paris, Éditions Artulis, 2015) :

Il les cite à l'antenne : « Debout, restez libres », « Parisiens, dressez-vous », « Tous, debout, en avant ! », « On nous étouffe », « Manifestez devant les mairies », « Manifestez en masse contre la déportation », « La désobéissance est le plus sage des devoirs », « Exigez la suppression immédiate de l’étoile jaune », « Sabotage — Résistance — Grève », « Camarades, sabotez la machine de guerre allemande », « Faussez les listes, détruisez les dossiers, égarez les ordres », « Jeunes, planquez-vous : résistez ! », « Nous voulons des pommes de terre », « Libérez les prisons », « Commémorons nos morts », « Et la vengeance est là qui brûle déjà », « Il n’y a pas d’action insignifiante », « Répétez-le autour de vous »...

Chose à éviter

Dire deux fois exactement la même chose (quand la pensée se fige)

La gourmandise d'Eva Bester

Humiliés et offensés de Dostoïevski (1861)

La programmation musicale

  • Come down, Hanni El Khatib
  • L'amour en solitaire, Juliette Armanet
  • Summertime, Janis Joplin
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.