Amis chagrins, pas de tristesse ! Fellag est avec nous et nous protège ! Nous transcendons l'océan tragique, nous ravitaillons notre navire en hilarités célestes ... Hisse les voiles moussaillon, c'est parti ! Regarde dans notre sillage, à la surface de l'eau, une myriade d'éclats de rire ... Il parait que les dieux sont jaloux ...

Fellag est acteur, humoriste et écrivain

Fellag
Fellag © Radio France

Fellag estné le 31 mars 1950 en Kabylie . Après desétudes à l’école nationale de théâtre d’Alger, il se produit dans de nombreux théâtres algériens. En 1978, il quitte son pays et voyage en France et au Canada. Il vit de petits boulots. En 1985 il rentre en Algérie et démarre une carrière d’humoriste et enchaîne les one-man shows durant une dizaine d’années . En1995, il décide de s’exiler à Paris et crée son premier spectacle en français, Djurdjurassique Bled , un succès qui lui vaut le prix du Syndicat de la critique 1997-1998, révélation théâtrale de l'année. Il signe en février 2001 son premier roman, Rue des petites daurades . Il tourne dans plusieurs films. Son dernier seul en scène, "Petits chocs des civilisations," est en tournée en France. Fellag publie un nouveau roman « Un espoir, des espoirs » aux éditions J-C.Lattès. Il prépare actuellement " Bled Runner", son nouveau spectacle.

Les remèdes de Fellag

" La bible de l'humour", Editions Cherche midi.

"Marius" de Pagnol, la scène du jeu de carte : "Tu me fends le coeur""La vie de Bryan" des Monthy Pithon

"Siffler sur la colline", Joe Dassin.

"Esperanza l’aranese", André Minvielle et Marc Perrone

"Tu veux ou tu veux pas?", Marcel Zanini

La Pataphysique pour détourner les choses sérieuses

"Le CRS arabe" de Coluche.

" Les optimistes et les pessimistes sont également nécessaires à la société. L'optimiste invente l'avion, le pessimiste invente le parachute"

" Fais attention à ce que tu veux être car c'est ce que tu seras."

Une bonne caipirinha

Les impressionnistes

L'Île des pins, en Nouvelle Calédonie.

Les choses à éviter à tout prix

Relire " Les hauts de hurlevent", Emilie Brontë. cpur

Breughel, Goya et surtout Francis Bacon.

La gourmandise fantôme d'Eva Bester

Le court métrage d'animation "Labirynt" de Jan Lenica et Walerian Borowczyk (1963), à voir ICI

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.