"Serial Mom" de John Waters, chanter, O, Catastrophe, Jean Genet, Duggie Fields, Syd Barrett, Paul Valéry, ... Retrouvez tous les remèdes de notre invité !

Le chanteur Etienne Daho lors des Eurockéennes de Belfort, juillet 2015
Le chanteur Etienne Daho lors des Eurockéennes de Belfort, juillet 2015 © Getty / Martin Lagardere / Contributeur

Étienne Daho est auteur-compositeur-interprète et producteur.

C’est au cours de fréquents séjours à Londres, à partir de 1976, qu’il découvre la scène punk, la pop et le rock anglais, et décide de se consacrer pleinement à sa passion, la musique.

En 1981, il publie son premier album, Mythomane, suivront de nombreux succès : La Notte, la Notte, Tombé pour la France, Pop Satori, Eden, Corps et âmes, L’Invitation ou encore Blitz.

En 2018, Étienne Daho reçoit une Victoire d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Pour retrouver son parcours et sa discographie, c’est ici

Tous les épisodes tristes je les ressens comme des richesses.

Les remèdes d'Étienne Daho

  • Serial Mom de John Waters (1994)
  • Son activité préférée est : chanter
  • La rivière par O (2016)
  • Party in my Pussy par le collectif Catastrophe (2016) (Album Dernier soleil)
  • Lecture du poème Le Funambule de Jean Genet, dédié à Abdallah Bentaga
  • Son idée réconfortante : Être devenu celui qu'il souhaitait devenir
  • Le peintre Duggie Fields
  • Syd Barrett, co-fondateur et leader du groupe Pink Floyd
  • La citation de Paul Valéry : "Tout commence par une interruption"

La gourmandise d'Eva Bester

L'ouvrage : Atlas de poche des insectes de France, utiles ou nuisibles, d'Ernest Donge, paru en 1903, réédité par les éditions Klincksieck.

La programmation musicale

  • Étienne Daho - Les Flocons de l'Été (2017) (Album Blitz)
  • O - La Rivière (2016) (Album Un torrent dans la boue)
  • Françoise Hardy - Comment te dire adieu (1968)

Cette émission est une nouvelle diffusion de celle du 10 septembre 2017.

Les invités
  • Etienne DahoAuteur, compositeur, interprète et producteur français
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.