Chères âmes en peine, félicitons-nous car nous avons résisté à la magie de Noël ! Il en fallu du courage pour livrer bataille contre les guirlandes, les bougies et autres chausettes accrcochées aux cheminées. La bonne nouvelle du jour? Nous voici quittes pour un an !

Philippe Apeloig est typographe et designer grahique

Philippe Apeloig
Philippe Apeloig © Radio France / © Carlos Freire, 2013

Après des études à l’École supérieure des arts appliqués Duperré et à l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad), Philippe Apeloig est engagé comme graphiste par le Musée d’Orsay .

En 1988, il part à Los Angeles travailler avec April Greiman , pionnière du design digital.

En 1993, il est pensionnaire à Villa Médicis à Rome où il s’exerce au dessin de lettres.

En 1998, Philippe Apeloig s’installe aux États-Unis pendant cinq ans où il crée et enseigne.

Nommé consultant artistique du musée du Louvre en 1997, il en devient le directeur artistique de 2003 à 2007.

Philippe Apeloig a créé les logotypes des Musées de France, du Musée d’art et d’histoire du judaïsme à Paris, de l’IUAV (Istituto Universitario di Architettura di Venezia ) à Venise, du Théâtre du Châtelet, du Louvre Abou-Dabi, de la marque Puiforcat…) Il travaille avec des éditeurs : Flammarion, La Martinière, Phaidon, PUF, Robert Laffont. Affichiste de la Fête du Livre d’Aix-en-Provence depuis 1997, il signe de nombreuses autres affiches, celle de la rétrospective Yves Saint Laurent au Petit Palais à Paris en 2010.

En 2013, le musée des Arts décoratifs à Paris lui a consacré sa première importante rétrospective : 30 ans d’une carrière qu’il a mis pareillement en scène dans un livre, intitulé Typorama , publié à cette occasion.

Les remèdes de Philippe Apeloig

« Plume » de Henri Michaux

« Une nuit à l’opéra » (A Night at the Opera) des Marx Brothers Réalisé par Sam Woods

« Samba Saravah Chantée par Stacey Kent, sur l'album « Breakfast on the Morning Tram »

« Supercalifragilisticexpialidocious » in « Mary Poppins »

Regarder des cartes géographiques et se demander où partir pour les prochaines vacances

Dessiner

Louis de Funès dans « Les Aventures de Rabbi Jacob », de Gérard Oury

« Il convient de ne pas trop connaître le lendemain ; y voir clair est plus terrible que l'obscurité. Au reste pour tenir debout, il faut apprendre à tomber » in « Le pas si lent de l'amour » de Hector Bianciotti

« Triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III » de Joan Miró

Washington Square à New York

La chose à éviter à tout prix

La chanson “Bafrayung” chantée par Noëmi Waysfeld, accompagnée de Blik, sa formation musicale

La gourmandise d'Eva Bester

L'album lithographique du peintre constructiviste russe El Lissitzky: « L’Histoire de la petite chèvre », 1919.

A contempler ICI

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.