"Les Ailes du désir" de Wim Wenders, danser l’« obscur », Petula Clark et Technotronic, Starhawk, Ānandatāṇḍava (danse de joie) du Śiva Naṭarāja, Deleuze et Guattari, Lygia Clark, Antonin Artaud... Retrouvez tous les remèdes de notre invitée !

L'artiste de performance, Nadia Vadori-Gauthier à Chaillot
L'artiste de performance, Nadia Vadori-Gauthier à Chaillot © Tadzio

Nadia Vadori-Gauthier

Licenciée en arts interdisciplinaires : théâtre, danse, vidéo, et “chorale gospel”. Nadia Vadori-Gauthier pousse ses études jusqu’au doctorat en esthétique, sciences et technologie des arts.

Chorégraphe, elle porte depuis janvier 2015, le projet Une minute de danse par jour, acte quotidien de résistance poétique.

Les remèdes de Nadia Vadori-Gauthier

  • Les Ailes du désir de Wim Wenders (1987)
  • Danser l’« obscur » et danser dans la nature avec d’autres
  • La nuit n’en finit plus - Petula Clark (1966)
  • Pump the Jam -Technotronic (1989)
  • (et aussi) Jean-Philippe Rameau, Les Indes galantes : Les sauvages, danse du calumet de la paix.
  • Rêver l’obscur, femmes magie et politique de Starhawk (2015)
  • Et David Abram, Comment la terre s’est tue, pour une écologie des sens, Éditions la Découverte (2013)
  • Ānandatāṇḍava (danse de joie) du Śiva Naṭarāja
  • Philosophie de la Différence (Gilles Deleuze - Félix Guattari) La série des devenirs, mais aussi Spinoza et les billes de « What The Fuck » (invention personnelle)
  • O dentro e o fora de Lygia Clark (1963)
  • Plus généralement : l’œuvre chorégraphique de Pina Bausch, Anna Halprin et de Ana Mendieta.
  • La citation d'Antonin Artaud (1936) :

“Or, on peut dire qu’il suffit
d’un simple regard
pour que se décompose
le monde des apparences mortes.”

  • Les champs de pivoines

La gourmandise d'Eva Bester

Une maxime du Cardinal de Retz

La programmation musicale

  • Love is back - Céleste (2021)
  • Pump the Jam -Technotronic (1989)
  • Debout - Barbagallo (2021)
Les invités
L'équipe