"Juliette des esprits" de Federico Fellini, Roland Topor, Francis Picadia, Pacôme Thiellement, Blutch, Ennio Morricone, Pulp, Clovis Trouille, Cindy Sherman... Retrouvez tous les remèdes de notre invité, le réalisateur, Bertrand Mandico !

Le cinéaste Bertrand Mandico, 2018
Le cinéaste Bertrand Mandico, 2018 © Maxppp / LE COURRIER DE L'OUEST

Bertrand Mandico est réalisateur, scénariste et acteur.

Formé à l’École de l’Image des Gobelins à Paris, il obtient son diplôme de « cinéma d'animation » en 1993.

Pour créer des univers crépusculaires, il travaille sur la matière cinématographique et narrative en revisitant les genres. Il écrit et réalise de nombreux courts et moyens métrages, fictions et des essais expérimentaux.

Les recherches de Bertrand Mandico sont polymorphes (textes, photos, dessins, assemblages) certains de ses films sont exposés dans des centres d'art.

Bertrand Mandico travaille également sur un projet de 21 films en 21 ans avec Elina Löwensohn.

Il prolonge ses recherches cinématographiques sur différents supports tels que la photographie, le dessin, l'écriture, le travail du son et les collages.

Son nouveau long-métrage Paradise Sale, une fable située sur une planète chimérique, sortira prochainement.

Sans la mélancolie, j'aurais l'impression de devenir amnésique

Les remèdes de Bertrand Mandico

Juliette des esprits, de Federico Fellini (1965)

Roland Topor et la citation : « La violence sucrée de l’imaginaire console tant bien que mal de la violence amère du réel »

La citation : « Un esprit libre prend des libertés, même à l’égard de la liberté » de Francis Picadia 

Ses endroits consolatoires : Être dans une vague, être sur son canapé avec un livre, un cahier... être dans des arbres à manger des figues

Pacôme Thiellement : pour sa lecture transversale, pop et spirituelle

L'album de BD Pour en finir avec le cinéma de Blutch (2011)

La musique de Ennio Morricone / Dell'Orso, pour le film Una Lucertola con la Pelle di Donna de Lucio Fulci (1971)

This is hardcore de Pulp

Le tableau Mon Tombeau du peintre Clovis Trouille

La toile Pregnant Woman de Cindy Sherman

Crash ! de J. G. Ballard (1973)

Lecture d'un extrait de Rose Poussière de Jean-Jacques Schuhl (1972)

Et aussi : Billy the Kid de Michael Ondaatje, Mauvais sang de Leos Carax, Cul-de-Sac de Roman Polanski, The Graduate/Le Lauréat de Mike Nichols

La gourmandise d'Eva Bester

Kafka sur le rivage de Haruki Murakami (à la page 198)

La programmation musicale

Minuit - Blondie (2018)

MorMor - Heaven's Only Wishful (2018)

Pulp - This is hardcore (1998)

Première diffusion de cette émission le 09 septembre 2018

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.