Nathalie Kosciusko-Morizet
Nathalie Kosciusko-Morizet © Arnaud Perrin

Diplômée de Polytechnique, Nathalie Kosciusko-Morizet a été députée UMP de l’Essonne - benjamine sur les bancs de l'Assemblée nationale. Elle fait son entrée au gouvernement en 2007 comme secrétaire d’état chargée de l'Ecologie auprès de Jean-Louis Borloo et devient Ministre de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement en 2010. Porte-parole de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, elle est actuellement candidate à la Mairie de Paris.

Les remèdes de Nathalie Kosciusko-Morizet

Un livre : L’Opéra de la lune (1953) de Jacques Prévert, Œuvres complètes, t.1, La Pléiade, p. 575 à 623, 1992 (illustrations de Jacqueline Duhême).

Une chose qui la fait rire : ses enfants , quand ils disent des choses qui sortent de l’ordinaire

Les origami

Faire la cuisine avec les enfants

Une recette : le soufflé au chocolat

Les citations du dialoguiste et réalisateur Michel Audiard - vous avez entendu un florilège des films suivants : Les tontons flingueurs (1963), La métamorphose des cloportes (1965), Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages (1968), Elle cause plus…elle flingue (1972)

Les bains de mer dans La Manche

Le jardinage , et notamment celui des arbres fruitiers

Le film Le père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré (1982), d’après la pièce du Splendid (1979)

La pensée héritée des Stoïciens : accepter ce qui ne dépend pas de nous, tenter d’influer sur ce qui dépend de nous

Les balades à Montmartre , au milieu de la foule

Les portraits et sculptures de visages

De la musique :

  • le premier mouvement du concerto pour violoncelle en mi bémol majeur, op. 107, composé par Chostakovich en 1959, interprété parHan-na Chang ,

-« L’âge d’or », de Léo Ferré , enregistré à la radio de septembre 1959,

  • le mouvement final de la cinquième symphonie pour orgue de Charles-Marie Widor

  • la chanson« Baia », deM (album îl , 2013)

Elles nourrissent la mélancolie

La solitude et l'oisiveté

La gourmandise d’Eva Bester

L’air du brésilien extrait deLa vie parisienne d’Offenbach, chanté parDario Moreno (1959)

Les invités
Les références
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.