C’est une première ! Et une leçon dans un sous-continent toujours agité et où on ne compte plus les putschs et l’instauration de régimes autoritaires. Une première, oui, au moins pour le Pérou où un ancien président comparaît devant un tribunal. Déjà condamné en décembre 2007 à 6 années de prison pour avoir ordonné une perquisition illégale, Alberto Fujimori comparaît à nouveau devant la Cour suprême fédérale et risque maintenant une peine de 30 années pour son implication dans deux massacres perpétrés dans les années 90, alors qu’il était au pouvoir. El Chino, comme les Péruviens l’appellent à cause de son ascendance japonaise, a donc perdu et, à près de 70 ans, sa vie politique est vraisemblablement terminée. Et pourtant, après avoir fui son pays, il préparait activement son retour et n’excluait pas d’être à nouveau candidat à l’élection présidentielle. A moins – et cette hypothèse a été sérieusement envisagée –qu’il n’ait choisi d’être élu sénateur conservateur au Japon où il s’était provisoirement réfugié et dont il avait acquis la nationalité durant son exil. Monsieur X revient sur les réelles responsabilités de Fujimori dans les affaires criminelles qui l’accablent et sur l’existence de son âme damnée, un curieux personnage, Vladimiro Montesinos, chef tout puissant des services secrets, numéro 2 du régime et accessoirement agent de la CIA…

programmation musicale

Tania Libertad

Historia de un amor album: Costa Negralabel: Lusafrica/Circo 13parution: 2001### EZ3 kiel

Subaphonic album: Naphtalinelabel: Piasparution: 2006

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.