Bien qu’il ait déclaré en décembre 2006, à son arrivée au pouvoir, vouloir en finir avec le narcotrafic, le président mexicain Felipe Calderón a aggravé l’un des conflits civils les plus meurtriers de la planète, sans s’attaquer au trafic d’armes et à la pauvreté.

Depuis, les Mexicains marchent pour la paix, et contre les criminels, la corruption de la classe politique au nom des dizaines de milliers de victimes de cette guerre de la drogue qui mine toute la société mexicaine.

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.