Il a torturé, tué, manipulé… Klaus Barbie, criminel de guerre nazi puis espion au service des Etats-Unis avant de devenir le zélé serviteur des dictatures sud-américaines et l’un des acteurs du trop fameux « Plan Condor ». Dans un premier entretien, Monsieur X a longuement et précisément raconté comment Barbie, après avoir fui la France juste avant la Libération, a été recruté par les services secrets américains qui l’ont chargé, c’est à peine croyable, d’espionner les Français présents en Allemagne occupée. Ses employeurs connaissaient-ils son passé criminel ? Pour Monsieur X, oui, sans aucun doute. Et ceux qui se sont émus de voir un criminel de guerre collaborer avec des organismes alliés ont été fermement priés de se taire. Pire, les dirigeants de ces services, embryons de la future CIA, ont tout fait pour soustraire Barbie à la curiosité des enquêteurs français qui avaient de nombreuses questions à lui poser et qui voulaient que le criminel réponde de ses actes devant la Justice. Mais c’était la guerre froide et Barbie, comme de nombreux autres nazis, était considéré comme un précieux auxiliaire dans la lutte contre le communisme… Pourtant, cette protection accordée à Barbie commençait à devenir très embarrassante. Et en 1950, les Américains se sont décidés à l’exfiltrer d’Allemagne. Ce qui sera fait au début 1951 et c’est ce que nous allons voir dans un instant. Mais Monsieur X va aussi revenir sur la sanglante carrière sud-américaine de Barbie et, bien sûr, l’énigme Jean Moulin… Avec cette question troublante : dans les années d’après-guerre, les autorités françaises ont-elles vraiment tout fait pour obtenir l’extradition de Klaus Barbie ? Et ne craignaient-elles pas des révélations très gênantes ?

programmation musicale

Lhasa

La Celestina album: "La Llorona"label: Warnerparution: 1997### Brad Mehldau

Things behind the sun album: "Live in Tokyo"label: Nonesuch### Tarmac

Notre époque label: Atmosphériquesparution: 2003

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.