Tout a peut-être commencé cette année-là ! En 1990. L'année de la crise du Golfe. Une crise qui allait dégénérer en guerre dès le mois de janvier 1991… Oui, tout a peut-être commencé à cause de la guerre du Golfe ! Parce que, selon Ben Laden, chef de la nébuleuse terroriste islamique, à cette occasion des soldats américains ont foulé le sol sacré de l'Arabie… La terre du Prophète ! Et ce sacrilège s'est prolongé puisque, aujourd'hui encore, des troupes des Etats-Unis stationnent en Arabie saoudite, pas très loin des lieux les plus saints de l'Islam. Ce serait en effet à cause de cette présence américaine que Ben Laden aurait déclaré une véritable guerre à ses anciens alliés, ceux qui l'avaient soutenu et armé lors de son combat contre l'occupant soviétique en Afghanistan. Vrai ou faux ? Je ne sais pas. On peut en effet penser que, guerre du Golfe ou pas, le terrorisme islamique aurait un jour pris pour cible le Grand Satan, comme l'appelait l'ayatollah Khomeiny. Ne serait-ce qu'en raison du soutien inconditionnel des Etats-Unis à Israël… Quoi qu'il en soit, j'ai voulu, avec Monsieur X, revenir sur les origines de cette guerre du Golfe qui a cristallisé l'hostilité d'une partie du monde musulman à l'égard de l'Occident. Quels en étaient les enjeux réels ? Quels étaient les objectifs secrets poursuivis par les États-Unis en déplaçant un demi-million de soldats dans le Golfe ? Et pourquoi la diplomatie a-t-elle été impuissante à empêcher le déclenchement de cette guerre propre comme on l'a appelée abusivement ou cyniquement ?… Car, rappelons-le, si seulement 150 hommes de la coalition anti-Saddam Hussein y ont trouvé la mort, plus de 100.000 Irakiens, militaires et civils, ont péri au cours de cette guerre de quarante-deux jours ! Et depuis la fin du conflit, l'embargo a causé la mort de milliers d'enfants irakiens sous-alimentés. Sans compter les victimes des munitions à l'uranium appauvri ! Onze ans après la fin de cette " sale guerre pro-pre ", ainsi nommée par la journaliste Christine Abdelkrim-Delanne, les Etats-Unis vivaient l'horreur des attentats du 11 septembre 2001…

programmation musicale

Joe STRUMMER & THE MESCALEROS

Johnny appleseed ### OBADIA

Slow ride ### Jean-Louis AUBERT

Le jour se lève encore

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.