L’énigme Albertini ! Ainsi concluait Monsieur X dans la première partie de notre entretien consacré à ce personnage mystérieux, Georges Albertini. Je résume : Albertini est d’abord un ardent militant socialiste, pacifiste et antifasciste, avant de basculer au tout début de la Seconde Guerre mondiale dans l’extrémisme de droite. Apôtre d’une collaboration totale avec l’Occupant, il devient secrétaire général du RNP, Rassemblement national populaire, une mauvaise copie française du parti nazi. Dans ses écrits, dans ses discours, il professe alors un antisémitisme virulent et appelle les adhérents de son parti à pourchasser les Juifs partout où ils se trouvent… Quand vient la Libération, contrairement à son mentor et patron Marcel Déat, Albertini demeure en France. Fin septembre 1944, il est arrêté. Inculpé d’intelligence avec l’ennemi, il risque la peine de mort. Ce sera le sort réservé à d’autres éminentes figures de la Collaboration. Mais Albertini, jugé fin décembre 44, écope d’une peine qui est sans aucune mesure avec les faits qui lui sont reprochés : cinq ans de travaux forcés… Ce qui lui permet de recouvrer la liberté dès 1948 ! Pourquoi cette clémence assez incompréhensible, surtout à un moment où l’épuration bat son plein ? De quels puissants soutiens a bénéficié Albertini ? Ces mêmes soutiens qui vont lui permettre dès sa libération de devenir un personnage incontournable de la vie politique… Une éminence grise consultée par quelques-uns des politiciens les plus importants de la IV° et de la V° République.

programmation musicale

Danny Elfman

Doors album: BOF Alice au pays des Merveilleslabel: EMIparution: 2010

Danny Elfman

The Dungeon album: BOF Alice au Pays des Merveilleslabel: EMIparution: 2010

Les Frères Jacques

Les Barbouzes

L'équipe

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.