Selon la tradition, il s’agit d’un monstrueux crocodile qui, naviguant vers le sud, émergea peu à peu des eaux et se transforma en île. Les anciens expliquent ainsi la création de Timor, une des petites îles de la Sonde, située à quelques 500 kilomètres au nord de l’Australie. Un pays accidenté, tout en longueur, à peu près grand comme la Belgique, mais divisé en deux. A l’ouest le Timor indonésien. A l’est, le Timor-Oriental, indépendant depuis 2002, mais qui a été longtemps une colonie portugaise avant d’être envahi puis purement et simplement annexé par l’Indonésie pendant presque un quart de siècle… Et c’est justement de cette annexion dont Monsieur X veut parler aujourd’hui. Une période terrible pour ce petit pays de 800.000 habitants car on estime généralement que 200.000 Timorais ont payé de leur vie cette colonisation indonésienne. Un quart de la population, donc. Et certains ont pu parler sans exagérer de génocide… Pourquoi un tel massacre ? Pourquoi cette horreur a si longtemps été ignorée par l’opinion mondiale ? Une guerre oubliée menée au nom de quels intérêts ? Monsieur X essaie de répondre à ces questions… Et, autant le dire tout de suite, au Timor-Oriental comme dans beaucoup d’autres pays victimes de la violence, il flotte sur cette tragédie une forte odeur de pétrole.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.