Il n’y a pas de vérité absolue en matière d’espionnage. Il y règne en permanence le soupçon… Bref, ce n’est pas un monde en noir et blanc mais en gris et où parfois tel est pris qui croyait prendre… Monsieur X nous a habitués depuis longtemps à énoncer ce genre de sentences… Et il les a souvent illustrées avec talent. Mais jamais peut-être, comme dans l’affaire qu’il nous raconte aujourd’hui, elles n’ont paru plus évidentes. Une affaire d’espionnage typique de la période de la Guerre Froide. Mais une affaire qui, curieusement, n’a été révélée que très tardivement, dans les années 2000. Et pour des raisons qui ressortent essentiellement de la propagande. Car les grands services de renseignement, aussi, doivent faire leur publicité… Ne serait-ce que pour obtenir de l’autorité politique des crédits supplémentaires. Ou bien encore pour faire oublier quelques erreurs passées… Alors de quoi s’agit-il ? Ou plutôt de qui s’agit-il ? Parce que c’est d’abord l’histoire d’un homme, d’un grand espion, un héros qui, selon ses thuriféraires états-uniens, a été présenté comme « l’espion au billion de dollars ». Son nom : Adolf Tolkatchev. Son métier : technicien en informatique et en aéronautique. Un espion qui aurait donc transmis aux Américains des informations qui valaient un milliard de dollars et le place ainsi au panthéon des taupes soviétiques ayant travaillé pour la CIA. Mais au fil du récit de Monsieur X on rencontrera aussi un personnage machiavélique et inquiétant, un certain Rem Krassilnikov, qui aurait été le véritable modèle du Karla de John Le Carré, le tout puissant chef des services secrets de l’Est…

programmation musicale

Russkaja

More album: Kasatchok superstarlabel: Chat Chapeau

Mich Gerber

Bora album: Tales of the windlabel: Milan

Mich Gerber

Zumurud album: Man Ray/ Vol.IIIlabel: Milan

liens

Ainsi parlait.... Pliouchtch

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.