C’est la dernière dictature d’Europe. Une sorte d’anomalie politique au cœur d’un continent apaisé où la démocratie l’a emporté partout. Même si les dérives autoritaires d’un pays comme la Hongrie, mais aussi de l’Ukraine, inspirent de justes craintes. Cette dictature, c’est celle de la Biélorussie ou Bélarus : une caricature stalinienne où l’Histoire semble figée.

Combien de temps l’épaisse moustache d’Alexandre Grigorevitch Loukachenko, une moustache bordurienne qui aurait pu être dessinée par Hergé, pourra-t-elle encore régner sur ce modeste pays de 9 millions d’habitants ? Pour répondre, selon Monsieur X, il faut sans doute regarder du côté de Moscou dont l’emprise sur la Biélorussie paraît irrésistible. Une véritable colonisation économique qui, forcément, se traduira un jour par des changements politiques…

Mais on n’en est pas encore là. Et le Batka , comme il aime à se faire appeler, c’est à dire le « Père de la nation », dirige encore d’une main de fer son petit peuple…

Bibliographie :

- "Biélorussie, mécanique d’une dictature », Jean-Charles Lallemand, Virginie Symaniec, Les Petits matins, mars 2007.

- « Révolutions politiques et identitaires en Ukraine et en Biélorussie (1988-2008) », Alexandra Goujon, Belin, 2009.

- « KGB et Cie, à l’assaut de l’Europe », Roumiana Ougartchinska, Anne Carrière, 2005

Discographie :

"Suspended Time " et "Call of the Deep ", de Christof Déjean ; album : Electronic Nostalgia, Opus 2 ; Label Cézame.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.