Quels étaient les enjeux secrets qui ont incité Français et Britanniques à intervenir en Egypte contre les ambitions de Nasser, au risque de provoquer une conflagration internationale ?

Rien n'a vraiment été clair dans cette affaire. Le canal de Suez est une artère commerciale indispensable pour les économies européennes. Un passage presque obligé pour toutes les marchandises, pétrole compris, qui transitent de l'est vers l'ouest. 

Monsieur X revient sur cette importante crise internationale dont on a pu craindre, un moment, qu'elle débouche sur le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale. À ce moment-là, Nasser joue la carte du nationalisme arabe (panarabisme) et la crise de Suez est censée renforcer son prestige et ternir celui des puissances occidentales.

Quant à l'Angleterre, le MI6 est persuadé que le colonel Nasser est un homme de Moscou et encourage ainsi un plan visant à l'éliminer. Les services secrets français, le SDEC, se trouvent sur la même longueur d'onde car Nasser est le principal soutien matériel des rebelles algériens. D'autant que la menace de Suez contrarie leurs intérêts économiques respectifs. 

Dès sa prise de pouvoir en 1954, Nasser entend sortir l'Egypte du sous développement. Son grand projet, c'est le barrage d'Assouan dont l'eau pourrait irriguer des centaines de milliers d'hectares arrachés au désert. Incapable de financer toute seule la construction d'un tel ouvrage, Nasser nationalise symboliquement le canal comme pour s'ériger en porte-voix des pays du Tiers-Monde et du nationalisme arabe. 

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.