Combien de civils ont-ils payé de leur vie l’atroce guerre du Sri-Lanka qui vient de s’achever ? Au moins sur le terrain. Des civils qui étaient les vrais otages de ce conflit vieux d’une trentaine d’années. Pour le gouvernement de Colombo qui fête avec une ostentation impudique sa victoire, les redoutables Tigres tamouls se servaient des civils comme de boucliers humains. Ce qui est aux termes des lois internationales un crime de guerre. Mais, de leur côté, les Tigres accusaient l’armée gouvernementale de bombarder à l’arme lourde les populations qui se trouvaient encore confinées dans leur dernier réduit… Et c’est aussi un autre crime de guerre ! Mais, au-delà de cette controverse où la mauvaise foi le dispute au mensonge, il y a les chiffres. Terribles ! Au moins 6.500 personnes ont péri et 100.000 autres, peut-être même plus, ont dû quitter en toute hâte leur village et vivent désormais derrière les barbelés de camps d’internement dans des conditions d’extrême précarité… Devant ce drame lointain, il faut bien reconnaître que la communauté internationale, comme on a l’habitude de la nommer, n’a guère réagi. Pire, l’ONU a minimisé le nombre de victimes civils dans les massacres de 2009. Certes, le Conseil de sécurité a débattu de cette grave question mais il n’en est rien sorti, parce que la Russie et la Chine ne voulaient surtout pas que l’organisation internationale intervienne dans les affaires internes d’un pays-membre… La peur sans doute qu’un jour l’ONU ne s’intéresse au Tibet ou à la Tchétchénie… Quant au gouvernement sri-lankais, il est demeuré sourd aux appels de ses homologues occidentaux. Car il entendait bien mener cette guerre à son terme et donc exterminer jusqu’au dernier des Tigres tamouls. Monsieur X a déjà évoqué ce conflit qui a ensanglanté cette île paradisiaque de si longues années. A l’occasion des événements de 2009, il revisite cette question.

programmation musicale

Shri

Appa2 album: East Rainlabel: Productions Specialesparution: 2005

Shri

Lifecycle album: East rainlabel: Productions Specialesparution: 2005

Susheela Raman

Ye meera divanapan hai label: Virgin

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.