Retour sur la mort mystérieuse du célèbre industriel Enrico Mattei dans le crash de son avion en 1962. Un attentat maquillé en accident et une affaire compromettant la Mafia et la politique.

Enrico Mattei était véritable visionnaire, un homme d'affaires atypique qui a doté son pays d'une impressionnante industrie pétrolière, qui a négocié en tête à tête avec les grands de ce monde et n'a jamais hésité à défier les multinationales. Et qui a donc pesé d'un poids conséquent sur la politique italienne. Ce dont il ne s'est jamais caché. La véritable ascension de Mattei commence avec la libération de l'Italie. 

Seulement voilà, la mort du cinéaste et écrivain incandescent, Paolo Pasolini, le 2 novembre 1975 dont le corps est retrouvé sur un terrain vague proche de la plage d'Ostie, pourrait être étroitement liée à la mort d'Enrico Mattei car on devine qu'il fallait faire taire le poète avant qu'il ne divulgue quelques secrets bien embarrassants sur les mœurs politiques de l'Italie de ces années-là. 

Car parmi ces secrets recensés dans un chapitre de son dernier livre qui a mystérieusement disparu, il y aurait d'abord eu une enquête sur la mort de l'industriel Enrico Mattei. Pasolini évoquait aussi dans ce texte, vraisemblablement volé, la disparition jamais expliquée d'un journaliste en 1970, Mauro Di Mauro qui enquêtait sur la mort d'Enrico Mattei et s'apprêtait à rendre public quelques informations explosives sur les liens entre la mafia et le monde politique, les turpitudes du pouvoir démocrate chrétien et la corruption des grandes sociétés industrielles italiennes. 

Mattei, Mauro Di Mauro, Pasolini, une chaîne de morts violentes qui seraient donc liées entre elles, mais probablement une seule piste ? 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.