La rade d'Hyères (Var)
La rade d'Hyères (Var) © Bonvol / Bonvol

La députée Yann Piat a été assassinée en février 1994. Mais les frères Saincené qu’on a retrouvés morts moins de trois mois plus tard, dans le même département, le Var , n’auraient-ils pas été, eux aussi, assassinés ? Et peut-être pour une raison identique : la connaissance qu’ils avaient d’une gigantesque embrouille immobilière et politico-mafieuse !

Je résume ce que nous a appris Monsieur X la semaine passée… Yann Piat, députée de la droite classique après être passée par le Front national, prétendait nettoyer son département miné par la corruption et le gangstérisme. Était-elle sincère ? En tout cas, elle gênait. Avant et après sa mort. La meilleure preuve ayant été donnée par l’attitude de la Justice qui s’est empressée de réduire son assassinat à une banale affaire de rivalité politicienne réglée par une équipe de petits malfrats locaux… Quitte à multiplier les négligences et les manquements et à refuser systématiquement les investigations qui auraient pu déboucher sur une vérité autrement plus dérangeante…

Et pourtant une enquête sérieuse sur l’étrange double mort des frères Saincené en mai 1994 aurait certainement pu faire la clarté sur ce dossier. Et donc permis aussi d’identifier les vrais commanditaires de l’assassinat de Yann Piat.

Monsieur X ouvre donc le deuxième volet de cette affaire ténébreuse. Car pour lui, il n’y a aucun doute, les deux dossiers sont liés !

Les conseils de lecture :

programmation musicale :

  • Chanson Oxmo PUCCINO / Dan DANY « A ton enterrement » (label Delabel)

  • BOF « Le monstre est vivant » / musiques de Bernard HERRMANN

  • BOF « Most wanted » / musiques Bernard Herrmann (label Milan)
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.