Une fois n’est pas coutume mais je voudrais commencer par le propos d’un ancien footballeur… Lilian Thuram, en l’occurrence. Interviewé par un journaliste du Monde à propos de la grève générale en Guadeloupe en 2009, le sportif déclare : "La Guadeloupe est souvent en avance sur la métropole en matière de conflit social. Si je vous demande ce que vous inspire «mai 67», vous allez me répondre que je me trompe d’une année ou que je ne connais pas l’histoire de France !". Je dois moi aussi avouer, sans doute comme la majorité d’entre vous, que cette date de mai 67 ne m’inspirait aucun souvenir. Je me suis donc plongé dans les archives. Que s’était-il donc passé en Guadeloupe en mai 1967 ? Et c’est ainsi que j’ai découvert une information assez stupéfiante : la Guadeloupe, département français, a connu à l’époque trois journées de grande violence qui ont provoqué la mort de nombreuses personnes. Vraisemblablement plusieurs dizaines abattues par les forces de l’ordre… Et pourtant, il faut se rendre à l’évidence : ni la grande presse ni le monde politique ne s’y sont vraiment intéressés ! Alors imagine-t-on un pareil massacre resté inaperçu dans tout autre département français de métropole ? C’est pourquoi j’ai demandé à Monsieur X de m’éclairer. Car, malgré tout ce temps qui est passé, la vérité n'a toujours pas été faite et certains documents sont toujours inaccessibles ! Notre ancienne colonie antillaise n’était donc pas un département comme un autre et il faut bien constater, à la lumière des récents événements, que cet état d’exception demeure !

programmation musicale

Soft

Kadansa peyi la label: Creonmusic

Christine Ott

Pensées sauvages album: Solitude nomadelabel: Warner music

liens

Mai 1967 en Guadeloupe, par Jean-Pierre Sainton

Un site très bien fait en cours de réalisation

LAMECA

article de Bakchich

  • un autre article sur le sujet à la date du 24 février 2009

L'Harmattan

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.