C’était la tentative de la dernière chance. Un petit espoir sur une terre déchirée par la violence et la haine. Des hommes sincères y ont cru. D’autres, assez cyniquement, - c’est l’opinion de Monsieur X - se sont sans doute servi de cette affaire pour avancer leurs pions politiques et affaiblir leurs adversaires… Mais la réconciliation était-elle encore possible ? À l’occasion de l’année algérienne, mon interlocuteur a souhaité revenir sur un épisode assez peu connu de la Guerre d’Algérie, et plus précisément des semaines qui ont précédé le scrutin d’autodétermination du 1er juillet 1962… Des ennemis irréductibles, je veux parler de militants de l’OAS et du FLN, ont tenté de nouer un dialogue. Ils ont même trouvé un accord qui, s’il avait été appliqué dans les faits, aurait peut-être permis la naissance d’une Algérie fraternelle où les Pieds-noirs auraient trouvé leur place et échappé à ce terrible choix : la valise ou le cercueil ! Mais, encore une fois, il était vraisemblablement trop tard. Des années d’une guerre impitoyable avaient dressé irrémédiablement les deux communautés l’une contre l’autre. Et la politique de la terre brûlée menée par les extrémistes de l’OAS ne permettait plus d’espérer. Pourtant, contre toute attente, des hommes ont donc tenté de jouer cette carte de la dernière chance. Avec, semble-t-il, l’attitude bienveillante des autorités françaises…

programmation musicale

IDIR

Pourquoi cette pluie label: Saint Georgeparution: 2002### François de Roubaix

La guerre d'Algérie label: Play-time### Djurdjura

Le défi album: BOF "Là-bas mon pays"label: Saint Georgeparution: 2000

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.