C’est un incident qui défraya la chronique un 18 novembre 1964. A l’aéroport italien de Fiumicino, des bagagistes en train de charger des malles dans un avion de l’United Arab Airlines entendent appeler à l’aide. Ils découvrent l’origine du cri dans l’une d’entre elles. Bizarre…

C’était un espion israélien enlevé sur le sol romain, Mordechai Ben Masoud Louk (également connu sous le nom de Joseph Dahan ) un aventurier israélien qui a été condamné par les tribunaux israéliens à 10 ans de prison pour espionnage pour l'Égypte. 

Il avait donc attiré l'attention de la communauté internationale lorsqu'il a été découvert par les autorités italiennes à l' aéroport de Rome, lié, bâillonné, drogué et emballé dans une malle envoyée au Caire par courrier diplomatique. À Rome, Louk a reconnu avoir "espionné" pour l' Égypte et a été extradé vers Israël à la demande d'Israël.

Il faut savoir aussi que le procédé de la "malle" préfabriquée et destinée à l’enlèvement reste une exclusivité de l’Egypte. Et ce n’était pas la première fois. En fait la malle "diplomatique" avait déjà servi trois fois.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.