C’est l’un des mystères les plus inexplicables dans l’histoire contemporaine des services secrets : pourquoi l’espion israélien Jonathan Pollard , emprisonné aux états-Unis depuis 27 ans, n’a-t-il pas toujours recouvré la liberté ? Quels dommages considérables a-t-il infligés pour que l’administration américaine, quels que soient les présidents, s’obstine à le garder sous les verrous ? Malgré les excuses. Malgré les pressions incessantes de l’allié israélien ! Malgré les innombrables pétitions !

Jonathan Pollard
Jonathan Pollard © reuters / Ammar Awad

Non, Washington reste inflexible. à tel point que le vice-président américain Joe Biden, un vieil ami d’Israël qui a toujours voté les lois de soutien à l’état hébreu, a récemment déclaré qu’avant de faire adopter une mesure de libération de Pollard, il faudrait lui passer sur le corps…

La taupe israélienne est-elle donc un nouveau « Masque de fer » qu’il convient de laisser enfermé jusqu’à la fin de ses jours ? Quels secrets Pollard possède-t-il donc encore ?

Monsieur X a autrefois évoqué cette affaire qui, dans les années 80, a sévèrement brouillé les relations entre Israël et les états-Unis. Mais, c’est ce qu’il pense, l’épisode Pollard ne serait que la partie émergée d’un iceberg qui dissimule une vaste entreprise de pénétration des services israéliens en vue de s’emparer d’un certain nombre de secrets technologiques et industriels américains… Une manœuvre qui serait toujours d’actualité car toutes les taupes n’auraient pas été identifiées par le contre-espionnage…

Bibliographie :

- « Les nouveaux espions : le pillage technologique des USA par leurs alliés », Peter Schweizer, Grasset, 1993

- "Tous les espions sont des princes" , Dan Raviv et Yossi Melman, 1991, Stock

- « Les guerres secrètes du Mossad », Yvonnick Denoël, Nouveau Monde Ed. 2012

- "Bloodmoney ", David Ignatius, Jean-Claude Lattès, 2012

Et aussi l'ouvrage de Frédéric Charpier qui vient de paraître au Seuil : "L'économie, c'est la guerre ! Les agents secrets au service du big business ".

Discographie :

- "Ain't no grave ", Johnny Cash, Universal Classics&Jazz, 2010

- "Moskowitz Remix " et "Abe Inc Techno Mix ", extraits de l'album "Tweet Tweet ", par Abraham Inc (David Krakauer, Fred Wesley), Chez Table Pounding Records

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.